RSS

Archives de Tag: L’Elysée

L’Elysée craint «une très grande violence» le 8 décembre

Trop peu, trop tard ? Malgré ses annonces, l'Elysée craint «une très grande violence» le 8 décembre

Selon Marianne,  l’Elysée montre des signes de panique :   « l’Elysée envoie de sérieux signaux de fébrilité » Z

L’Elysée s’inquiète de la radicalisation du mouvement des Gilets jaunes et de possibles nouvelles violences lors du rassemblement du 8 décembre. Et ce, en dépit du recul de l’exécutif sur la hausse du carburant pour l’année 2019.

Le gouvernement ne croit visiblement pas que ses annonces, notamment l’abandon des hausses du carburant pour l’année 2019, auront un effet immédiat sur la mobilisation des Gilets jaunes. Dans la soirée du 5 décembre – peu après que l’Elysée soit intervenu pour corriger Matignon, qui avait avancé un simple moratoire sur la question – le palais présidentiel a dit craindre «une très grande violence» lors du prochain rassemblement, prévu le samedi 8 décembre.

«On constate une vraie radicalisation de certains Gilets jaunes, comme on a pu le voir dans les comparutions immédiates depuis [le 3 décembre] mais aussi dans leurs propos. Ils se radicalisent par la violence et politiquement», a soutenu en ce sens une source du ministère de l’Intérieur auprès de l’AFP, faisant état d’une «mobilisation de la part de l’ultradroite et de l’ultragauche».

Ce sont des putschistes. On est dans une tentative putschiste

Les services de renseignement vont encore plus loin, puisqu’ils auraient signalé à l’Elysée des «appels à tuer et à se munir d’armes à feu pour s’en prendre à des parlementaires, au gouvernement, à l’exécutif et aux forces de l’ordre», selon Le Figaro. Le quotidien précise qu’un important ministère a même reçu pour consigne d’interdire à ses personnels et aux ministres concernés de se rendre sur leur lieu de travail ce week-end. Un véritable climat insurrectionnel qui donne des sueurs froides à l’exécutif : «Ce sont des putschistes. On est dans une tentative putschiste», avance ainsi une source au palais présidentiel dans les colonnes du Figaro.

Lancés dès la fin du rassemblement du 1er décembre, les appels à un acte 4 de la mobilisation des Gilets jaunes sur les réseaux sociaux évoquent, pour certains, un renversement des institutions : «Dissolution de l’Assemblée nationale», «Manu, on arrive !», «Pot de départ de Macron !», ou encore «Tous à la Bastille». Et l’extension de la colère à d’autres secteurs ne va pas rassurer l’Elysée. Dopés par l’engouement suscité par les Gilets jaunes, ambulanciers, agriculteurs, lycéens et étudiants, ou encore routiers, sont en train de s’y greffer, multipliant les actions ces derniers jours.

source

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 6 décembre 2018 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , , ,

Une question de vaisselle…

La réponse de Benjamin Griveaux porte parole de l’exécutif, est à la mesure de ce gouvernement, on mélange tout et on retourne tout pour noyer le poisson. François Ruffin met les pieds dans le plat, même s’il a, il n’y a pas si longtemps, appelé à voter pour celui qui est devenu au fil de ses décisions, le président des riches, Il s’en défend  le bouillant insoumis, en disant que c’est pour mieux attaquer l’ennemi de l’intérieur, c’est peut-être une bonne stratégie, pourquoi pas ! Il termine son intervention par : « Que comptez vous faire pour que NOS amis fortunés …/…. »   Ça a le mérite de mettre en évidence, ce que pensent beaucoup de français. La dernière lubie de la présidence : Une piscine pour Macron à Brégançon, Voilà qui risque de jurer dans ce décor classé monument historique depuis le 25 septembre 1968.  (source)

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 juin 2018 dans général, Politique, Vidéos (Toutes)

 

Étiquettes : , ,

Valls pète les plombs contre l’Elysée (Le Canard enchaîné)

Manuel Valls dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Manuel Valls dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. (Sipa Press)

Un beau coup de com de Valls, qui pense à la suite de sa carrière …..

————————————————————————————————–

Le Premier ministre n’a pas apprécié l’interview accordée par François Rebsamen aux Echoslundi dans laquelle il s’attaque au projet de loi Travail. Il aurait poussé un coup de gueule mardi devant les ténors du PS, selon Le Canard enchaîné.

Alors que de nouvelles grèves sont attendues jeudi contre le projet de loi Travail, Manuel Valls s’agace des critiques émanant de son propre camp. Selon Le Canard enchaîné, le Premier ministre aurait poussé un coup de gueule au lendemain de l’interview de François Rebsamen dans Les Echos. Le proche de François Hollande déclarait qu’il ne fallait pas attendre de « miracle » de cette loi, appelant à de « nouveaux gestes en faveur des salariés ».

« Ça suffit! »

« Si j’avais encore été rue de Grenelle, je n’aurais pas accepté de porter ce projet de loi en l’état », assure l’ancien ministre du Travail.Manuel Valls, qui estime pour sa part que ce projet de loi pourra répondre au chômage de masse « auquel notre pays s’est habitué depuis trop longtemps », n’a pas apprécié.

Le Premier ministre, qui recevait mardi les principaux dirigeants de la majorité, se serait emporté : « Les amis du président de la République, ça suffit! Ça devient difficile de gouverner comme ça. Continuer à recevoir et à accueillir des gens qui nous tapent dessus, il y en a vraiment marre », a-t-il lâché devant ses interlocuteurs, du premier secrétaire du PS aux présidents des groupes socialistes au Sénat et à l’Assemblée nationale.

JDD

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 avril 2016 dans général, Insolite, Politique

 

Étiquettes : , , , , ,

Philippe Verdier choqué d’être écarté : « C’est possible que ça soit l’Elysée « 

Philippe Verdier, chef du service météo de France Télévisions, auteur d’un livre relativisant les conséquences du réchauffement climatique suite auquel il subit un véritable lynchage médiatique de la presse achetée (ou mainstream), a annoncé ce mercredi que le service public lui avait demandé de rester chez lui.

Un climatosceptique en pleine tempête. Philippe Verdier, chef du service météo de France Télévisions, au centre d’une polémique liée à son livre Climat Investigation, dans lequel il relativise les conséquences du réchauffement climatique, a annoncé ce mercredi que son employeur le privait d’antenne. 

« J’ai reçu un courrier qui me demande de ne pas venir »

« Je n’en sais pas plus, je ne connais pas la durée de la décision », a-t-il déclaré, ajoutant: « Cela a à voir avec mon livre ». « C’est une décision de France Télévisions, je ne suis pas en congé », a précisé le présentateur qui initialement devait retourner à l’antenne lundi après une campagne de promotion de son livre. 

« On me reproche ma liberté d’expression »

Et de conclure: «J’ai écrit dans mon livre que je deviendrai un paria. Je pense que j’avais un peu prévu une partie des évènements qui se déroulent…»

Selon lui ça pourrait venir d’en haut, de l’Elysée :

Ce jeudi matin dans Le Grand Direct des médias de Morandini, le chef de service météo a expliqué « ne pas savoir d’où vient » cette initiative de mise à pied. « C’est possible que ça soit l’Elysée qui soit intervenu dans cette affaire. Quand quelqu’un se met au travers de la route de la COP21, ça gêne l’Élysée. Si Nicolas Sarkozy avait été au pouvoir, j’aurais écrit la même lettre.(…) on sait très bien que cette conférence ne va pas aboutir au prolongement du protocole de Kyoto et qu’elle ne sert à rien». »

NKM illustre bien cette folie hystérique absurde du monde politique et médiatique acheté par les lobbies du climat, sur le plateau de canal elle a déclaré  que :

« les climato-sceptique sont « des connards »

Selon Wikipédia :

Un climatosceptique est une personne qui rappelle la faiblesse des fondements scientifiques de la théorie de l’origine humaine du réchauffement climatique, remettant aussi en cause la validité du consensus scientifique instauré, ou bien contestant la fiabilité des modèles informatiques ou mathématiques prévoyant un avenir menaçant. On trouve parfois également le terme de « climato-agnostique ».

Peut être que nos chers politiques et merdias (ainsi que Wikipédia, car le mot « concensus » n’est pas vraiment adapté)  devraient lire l’interminable Liste de scientifiques sceptiques sur le réchauffement  , qui grossi de jour en jour …

 
1 commentaire

Publié par le 15 octobre 2015 dans général

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

L’Elysée aurait demandé à Benjamin Netanyahu de ne pas venir au défilé

Benjamin Netanyahu, à gauche, en première ligne de la marche républicaine à Paris dimanche. [Keystone]

Benjamin Netanyahu, à gauche, en première ligne de la marche républicaine à Paris dimanche. [Keystone]

Je vous l’avez dit, j’ai un paquet de news plus pertinentes les une que les autres : on passe à « BIBI » (phoque) .

 « L’Elysée aurait demandé à Benjamin Netanyahu de ne pas venir au défilé » : tu m’étonnes … Z .

Le président français François Hollande a tenté de dissuader le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de participer à la marche républicaine à Paris, selon plusieurs médias israéliens.

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 janvier 2015 dans général

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :