RSS

Archives de Tag: extrémistes

Philippe Pascot : « L’extrémiste il est au niveau des gouvernants »

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 11 janvier 2019 dans général, Politique, société, Vidéos (Toutes)

 

Étiquettes : , , , , ,

Les américains de retour en Irak Pour rebattre les cartes..

Ici un papier à peu prés intéressant … mais je ne pense pas qu’il y ait « d’encadrement étranger » , pour ce qui est de EIIL , il ont mis la main sur 500 millions de $ il y a 2 jours , de quoi être autonomes, et je pense qu’il le sont depuis le départ  ; Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance    

Obama a finalement décidé d’envoyer des conseillers militaires à Bagdad. C’est une intervention à minima ajoutée à l’utilisation de drones armés. Pouvait-il faire autrement ? L’annonce a été faite quelques heures seulement après que le secrétaire d’État John Kerry ait déclaré que Washington envisageait de négocier avec l’Iran pour mettre au point les conditions d’une éventuelle coopération militaire avec ce pays. L’annonce d’Obama est d’autant plus surprenante que le 13 juin dernier, le président américain avait déclaré que les Etats-Unis n’avaient pas l’intention d’envoyer des troupes en Irak. « Nous n’enverrons pas de troupes américaines pour combattre en Irak, mais nous préparons des options pour soutenir les forces irakiennes », avait-il dit. Dans une lettre au Congrès américain, Obama écrit que 275 soldats sont déjà partis dimanche. Leur mission est limitée à la protection du personnel des États-Unis à l’ambassade de Bagdad ( 5 500 personnes travaillant pour cette ambassade ). En outre, l’US Navy a envoyé un porte-hélicoptères dans le Golfe Persique.

Les extrémistes musulmans de l’Etat islamique en Irak et au Levant ( EIIL ) ont conquis la ville de Tal Afar, ville de 200.000 habitants dans le nord du pays. L’EIIL contrôle désormais plusieurs villes irakiennes et à chaque fois, ils imposent immédiatement une forme médiévale de charia. La progression de l’EILL n’aurait pas cessé ces derniers jours tandis que 1 700 soldats irakiens de confession chiite auraient été exécutés dans un massacre à Tikrit ( information confirmée par le Département d’Etat ). Des images du massacre ont été diffusées par la télévision iranienne.

L’EIIL est dirigé par le prince Abdul Rahman et commandé par Abu Bakr el-Bagdadi, ancien membre d’Al Qaida, libéré en 2010 de manière assez curieuse. Il y a donc derrière ce groupe, l’Arabie Saoudite et le groupe djihadiste disposerait d’un encadrement étranger. Ce qui semble être en cours, c’est bien la partition tant attendue dans les plans du Pentagone et des stratèges américains de l’Irak. Un Irak divisé en trois Etats : un état chiite, un état kurde ( ce qui est un affront pour la Turquie dont une centaine de citoyens ont été pris en otage à Mossoul ) et un état sunnite.

Enfin, et cela se rapprochera de nos frontières, l’État islamique en Iraq et au Levant chercherait à créer une filiale au Maghreb. Le patronyme même aurait déjà été choisi ( « Dameth » ) et ce, dans l’objectif clair de prendre pour cible l’Algérie. Ce patronyme signifie « État islamique au Maghreb islamique » ou « État islamique en Égypte et au Soudan », le Maghreb arabe coiffant les cinq États situés au nord et au nord-ouest de l’Afrique soit l’Algérie, la Libye, la Mauritanie, le Maroc et le Sahara occidental. Le général Ahmad Bousatila, chef de la garde nationale algérienne, a donné l’ordre de mobilisation des unités de la garde nationale, des unités d’investigation et d’intervention ainsi que l’aviation algérienne pour contrôler les frontières face au danger qui s’approche du nord de l’Afrique en provenance du Moyen-Orient et ce d’autant plus que l’armée tunisienne a de plus en plus de mal à contrôler ses frontières avec l’Algérie et la Libye. L’Algérie est de plus particulièrement exposée aux infiltrations des djihadistes en provenance du nord du Mali et du sud-est de la Libye.

Quant à l’autre groupe concurrent, Al-Qaïda au Maghreb islamique, il a menacé de mener de nouvelles attaques en Tunisie et a même dernièrement revendiqué être l’auteur de l’attentat contre le domicile du ministre tunisien de l’Intérieur, le 28 mai dernier. Dans un communiqué, AQMI a aussi reconnu que des combattants armés pourchassés depuis un an et demi, au mont Chaambi font parties de ses troupes.

La déstabilisation se rapproche de nos frontières./ http://www.voxnr.com/cc/etranger/EupFypyZkpwQxTUXiX.shtml

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :