RSS

Archives de Tag: d’ici

À ce rythme, les insectes auront complètement disparu d’ici un siècle selon des chercheurs

Résultat de recherche d'images pour "abeilles sulfator petition"

A ce rythme, c’est plutôt l’humanité qui risque de disparaître bien avant que l’humanité ne fasse disparaître les insectes… Les insectes étaient là avant nous, ils le seront après.

Une méta-étude portant sur 73 études scientifiques internationales, publiée dans la revue Biological Conservation rapporte que de nombreuses espèces sont en voie d’extinction. 

« La conclusion est claire : à moins que nous ne changions nos façons de produire nos aliments, les insectes auront pris le chemin de l’extinction en quelques décennies », soulignent les auteurs de ce bilan « effrayant », synthèse de 73 études, qui pointe en particulier le rôle de l’agriculture intensive.(source)

Z

Depuis trente ans, le monde perd chaque année 2,5% de sa population d’insectes. À ce rythme, les insectes auront complètement disparu d’ici un siècle. Cette disparition aurait des conséquences désastreuses sur l’ensemble de l’écosystème et même les humains. Un scientifique belge participe aujourd’hui à une étude alarmante et rappelle que les insectes sont à la base de toute vie végétale et animale sur Terre.

La haute mortalité des insectes a déjà été maintes fois démontrée mais c’est la première fois que des scientifiques rassemblent toutes les études pour en faire une analyse globale, la plus exhaustive possible. C’est dans la revue Biological Conservation, qu’un chercheur australien et un chercheur belge, Kris Wyckhuys, ont publié leurs derniers résultats.

Les conclusions sont alarmantes
Plus de 40% de toutes les espèces d’insectes sont en déclin et un tiers risque de disparaître. Le taux de mortalité des insectes est huit fois plus rapide que celui des mammifères, des oiseaux et des reptiles. Au cours des 25 à 30 dernières années, la totalité des insectes existants dans le monde a diminué de 2,5%, par an. À ce rythme, il ne restera plus d’insectes dans 100 ans.

La disparition des insectes rampants
En Allemagne et à Porto Rico, la mortalité des insectes a déjà été démontrée localement, avec par exemple une diminution de 98% des insectes rampants en 35 ans. « Nous devons à tout prix modifier notre façon de cultiver », écrivent les scientifiques. « Si nous ne faisons rien, les conséquences pour l’écosystème de la planète seront catastrophiques. »

Les insectes, essentiels à la vie sur Terre
Les insectes pollinisent les plantes, recyclent les nutriments et servent de nourriture de base aux autres animaux. Si les insectes meurent, la grande majorité des oiseaux, des reptiles, des amphibiens n’auront plus rien à manger.

Kris Wyckhuys et son équipe ont analysé 73 études réalisées à travers le monde. En Angleterre, le nombre d’espèces de papillons a diminué de 58% entre 2000 et 2009 sur les terres agricoles, écrit The Guardian. Dans l’Oklahoma américain, la population d’abeilles a été réduite de moitié entre 1949 et 2013.

Les causes de la mort des insectes
Les scientifiques portent la responsabilité de la disparition des insectes sur l’agriculture intensive, l’utilisation à grande échelle de pesticides, l’urbanisation et le changement climatique. Les petites fermes biologiques permettraient à de nouvelles espèces d’insectes d’exister.

source

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 11 février 2019 dans Climat - Environnement, général

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Un ordinateur du MIT a prédit la fin de la civilisation d’ici 2040

Résultat de recherche d'images pour "un ordinateur du MIT"

Un programme informatique, mis au point en 1973 par une équipe de chercheurs du MIT, a prédit la « fin de la vie civilisée telle que nous la connaissons » d’ici 2040, avec un changement majeur à l’horizon 2020, c’est-à-dire dans deux ans seulement .

En 1973, un programme informatique a été mis au point au MIT pour modéliser la durabilité mondiale. Au lieu de cela, il a prédit que d’ici 2040, notre civilisation prendrait fin. Alors que beaucoup dans l’histoire ont fait des prédictions apocalyptiques qui ne se sont pas encore concrétisées, ce que l’ordinateur envisageait dans les années 1970 s’est réalisé dans l’ensemble. La machine pourrait-elle avoir raison ?

Pourquoi le programme a été créé

La prédiction, qui a récemment réapparu dans les médias australiens, a été faite par un programme baptisé World One. Il a été créé à l’origine par le pionnier de l’informatique Jay Forrester, qui a été mandaté par le Club de Romepour montrer comment le monde pourrait soutenir sa croissance. Le Club de Rome est une organisation composée de penseurs, d’anciens chefs d’État, de scientifiques et de bureaucrates de l’ONU dont la mission est de “promouvoir la compréhension des défis mondiaux auxquels l’humanité est confrontée et de proposer des solutions par l’analyse scientifique, la communication et le plaidoyer”.

Les prédictions

Ce que World One a montré, c’est que d’ici 2040, il y aurait un effondrement mondial si l’expansion de la population et de l’industrie devait se poursuivre aux niveaux actuels.

Comme l’a rapporté le radiodiffuseur australien ABC, les calculs du modèle ont tenu compte des tendances des niveaux de pollution, de la croissance démographique, de la quantité de ressources naturelles et de la qualité de vie sur Terre. Les prévisions du modèle pour la détérioration de la qualité de vie et la diminution des ressources naturelles ont été jusqu’à présent exactes de façon inquiétante.

En fait, 2020 est le premier jalon envisagé par World One. C’est à ce moment-là que la qualité de vie est censée chuter de façon spectaculaire. Le radiodiffuseur a présenté ce scénario qui conduira à la disparition d’un grand nombre de personnes :

“Vers 2020, l’état de la planète devient très critique. Si nous ne faisons rien, la qualité de vie est réduite à zéro. La pollution devient si grave qu’elle commencera à tuer des gens, ce qui entraînera une diminution de la population, plus faible qu’elle ne l’était en 1900. À ce stade, vers 2040-2050, la vie civilisée telle que nous la connaissons sur cette planète cessera d’exister”.

Alexander King, qui dirigeait à l’époque le Club de Rome, a évalué les résultats du programme de manière à ce que les États-nations perdent leur souveraineté, prévoyant un nouvel ordre mondial avec des entreprises qui gèrent tout.

“La souveraineté des nations n’est plus absolue”, a dit M. King à ABC. “Il y a une diminution progressive de la souveraineté, petit à petit. “Même dans les grandes nations, ça arrivera.”

Comment le programme a-t-il fonctionné ?

World One, le programme informatique, considérait le monde comme un seul système. Le rapport l’appelait “une visite guidée électronique de notre comportement depuis 1900 et où ce comportement nous mènera”. Le programme a produit des graphiques qui montraient ce qui arriverait à la planète dans les décennies à venir. Il a tracé des statistiques et des prévisions pour des variables telles que la population, la qualité de vie, l’approvisionnement en ressources naturelles, la pollution et plus encore. En suivant les lignes de tendance, on pouvait voir où les crises pourraient se produire.

Pouvons-nous éviter un désastre ?

Pour éviter une catastrophe, le Club de Rome a prédit que certaines nations comme les États-Unis devraient réduire leur appétit de dévorer les ressources du monde. Il espérait qu’à l’avenir, le prestige proviendrait d’une “faible consommation” – un fait qui ne s’est pas encore matérialisé. Actuellement, neuf personnes sur dix dans le monde respirent de l’air très pollué, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’agence estime que 7 millions de décès chaque année peuvent être attribués à la pollution.

Source : Big Think – Image d’en-tête : ABC , via NOM et ASR

 
3 Commentaires

Publié par le 30 août 2018 dans général, Religion - Prophéties

 

Étiquettes : , , , , , , ,

D’ici 2050, les humains assisteront à leurs propres funérailles en tant que robots selon un futurologue

Résultat de recherche d'images pour "cyborg caricature"

D’ici 2050 la société se sera effondrée depuis longtemps, et nous serons peut être revenu à l’age de pierre, même si dans l’absolu cette prédiction est possible en l’état actuel de la science et vu le développement hallucinant dans la cybernétique . Tout ça pour vous montrer qu’il n’y a pas que Nostradamus ou Ray Kurzweil qui lisent dans le marc de café … Z  

En plus de planifier votre retraite et votre sécurité financière future, c’est le moment de mettre de l’argent de côté pour télécharger vos données cérébrales, selon un futurologue de premier plan qui dit que nous assisterons à nos propres funérailles en tant que robots d’ici 2050.

Le Dr Ian Pearson, qui s’autoproclame 85 % de précision dans les 10 à 15 ans à venir, affirme que les humains vont un jour (et dans un avenir pas trop lointain) brancher leur esprit à des machines externes pendant qu’ils sont vivants pour stimuler l’intelligence, améliorer la mémoire et la capacité sensorielle.

Les capacités informatiques externes signifient que la technologie peut se connecter à votre cerveau de façon transparente, de sorte qu’elle sent exactement la même chose, dit Pearson. De plus, le scientifique dit que lorsque vous mourrez physiquement, presque tout votre cerveau fonctionnera encore… comme une machine.

“Vers 2050, 99 % de votre esprit tournera sur l’informatique externe plutôt que dans la viande dans votre tête”, affirme Pearson dans son blog, Futerizon.

Lorsque votre corps humain finit par céder à l’inévitable détérioration fatale, Pearson dit “qu’en supposant que vous avez assez épargné et bien préparé”, vous pouvez simplement transférer les données de votre cerveau à un androïde : “assistez à vos funérailles, puis continuez comme avant, toujours vous, juste avec un corps plus jeune et hautement amélioré”.

“Certaines personnes devront peut-être attendre jusqu’en 2060 ou plus tard, jusqu’à ce que le prix de l’androïde baisse suffisamment pour qu’elles puissent s’en payer un”, dit-il. “En principe, vous pouvez changer de corps aussi souvent que vous le souhaitez, parce que votre esprit réside ailleurs, l’androïde n’est qu’une partie avant temporaire, juste un transport pour les capteurs.”

Cependant, comme les humains en sont venus à apprendre avec des données personnelles, la question de savoir à qui appartiendrait votre cerveau proverbial une fois que vous aurez physiquement quitté la planète est importante.

Comme toutes les petites choses dans un accord qui semble trop beau pour être vrai, Pearson explique que parce que les données seront stockées sur un cloud et non votre serveur personnel, il pourrait être la propriété de Google, Facebook, Apple ou un futur équivalent.

Tout comme la vente de votre âme au diable, les consommateurs seront chargés de vendre le travail de connaissance et de souvenirs de leur vie intérieure pour une version de l’immortalité : “Vous n’êtes peut-être plus propriétaire de votre esprit.”

Source : RT

 
8 Commentaires

Publié par le 26 juillet 2018 dans général, Insolite

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Argent liquide, chargeurs, clés… : ces 10 choses qui disparaîtront d’ici 10 ans

Infographic

L’industrie 4.0, ou industrie du futur, représentera jusqu’à 800 milliards d’euros d’investissements annuels dans le monde, dont 140 milliards en Europe. C’est pourquoi de nombreux objets et processus disparaitront d’ici les 10 prochaines années.

La digitalisation – Le changement est la seule constante

Le futur de la digitalisation apporte de nombreuses nouveautés à tous les domaines de notre vie. Les processus intelligents facilitent et optimisent notre quotidien. Néanmoins, les innovations prennent généralement du temps avant d’être adoptées et mises en place de manière étendue. Ce phénomène s’observe particulièrement dans le domaine du paiement digital, qui exacerbe les disparités régionales. Selon une étude du Boston Consulting Group, toutes les transactions financières devraient être digitalisées en Inde d’ici à 2022, faisant, en conséquence, disparaître les paiements en liquide. Loÿs Moulin, directeur du développement du Groupement des Cartes Bancaires, déclare à ce sujet que « sur la base des tendances actuelles, nous estimons qu’en 2024, les règlements en argent liquide devraient représenter autour de 9 % des dépenses de consommation totale des ménages en France”. Les innovations ne cessent de se multiplier: à titre d’exemple, la Start-up allemande Volocopter a testé un taxi volant à Dubaï en septembre 2017. L’essai, sans passagers à bord, a été couronné de succès. Dans les dix prochaines années, la révolution digitale aura de sérieuses répercussions sur tous les domaines de notre quotidien; un changement s’opèrera sur les objets que nous utilisons, sur nos processus, ainsi que sur nos habitudes.

source

 
1 commentaire

Publié par le 3 avril 2018 dans général, société

 

Étiquettes : , , , , , , ,

D’ici 2050, nous n’utiliserons plus la parole pour communiquer

Résultat de recherche d'images pour "D’ici 2050, nous n’utiliserons plus la parole pour communiquer"

Si l’on s’en tient à l’adage « la parole est d’argent, mais le silence est d’or », et à ce qu’affirme un expert qui effectue des travaux de recherche sur l’intelligence artificielle aux Émirats Arabes Unis, nous nous dirigeons vers un âge d’or.

Il affirme en effet que d’ici 2050, nous ne communiquerons plus par la parole, mais au moyen d’une conscience collective générée par ordinateur.

Des travaux sur l’intelligence artificielle ont déterminé que cette « intelligence hybride » comprendra les émotions des personnes qui seront connectées, et qu’elle utilisera leur esprit pour se développer. Cette nouvelle forme d’intelligence, appelée Avatar Biométrique d’Intelligence Hybride (en anglais Hybrid Intelligence Biometric Avatar, ou HIBA), prendra le contrôle des « persona » de ses utilisateurs, pour échanger des informations avec eux. Ainsi, elle s’intégrera véritablement dans le cerveau humain. Nous pourrons donc communiquer de cerveau à cerveau, n’importe où sur la planète.C’est en tout cas ce qu’a affirmé Marko Karjnovic, l’organisateur d’une exposition consacrée à l’HIBA, qui était présentée au Musée de l’Avenir (« The Museum of the Future« ) de Dubaï, dans le cadre du World Government Summit qui se tenait cette semaine. « Elle pourra vous parler, obtenir des informations de votre part, et les placer dans un espace de connaissance différent », promet-il.

Le World Government Summit

 

Le World Government Summit est « une plateforme mondiale dédiée au façonnement de l’avenir du gouvernement dans le monde ». « Chaque année, le sommet fixe l’ordre du jour pour la prochaine génération de gouvernements en s’intéressant à la manière dont ils pourront se saisir de l’innovation et de la technologie pour résoudre les défis universels auxquels l’humanité est confrontée », peut-on lire sur le site de cet événement.

En effet, les Émirats arabes unis ont lancé un programme appelé “Artificial Intelligence Strategy” (stratégie d’intelligence artificielle) en octobre dernier. Le pays est ainsi devenu l’un des pionniers de la recherche dans ce domaine. L’année dernière, il avait également nommé Omar Sultan Al-Ulama au poste de ministre de l’Intelligence Artificielle.

Des contacts plus profonds qu’avec la communication verbale

D’ici 2050, tous les humains auraient la capacité d’être reliés à cette conscience collective, qui fusionnera avec chacun « partout et n’importe quand », a expliqué Karjnovic. Il a également précisé que cette intelligence hybride était une représentation de l’ambition que les Emirats Arabes Unis avaient pour l’intelligence artificielle : « La HIBA aura la capacité de connecter les esprits des plus intelligents d’entre nous, de combiner ces esprits avec ce qu’elle comprend elle-même et de mêler tout cela dans l’intelligence hybride ».

Il estime que cette technologie sera plus efficace que la communication verbale, et qu’elle permettra aux gens d’avoir des contacts plus profonds avec leurs amis leurs familles ou leurs collègues de travail.

De plus, cette intelligence présentera de nombreux avantages pour la société. Ainsi, il sera possible de diagnostiquer des maladies plus rapidement, mais aussi de lutter contre la délinquance en examinant directement les cerveaux des auteurs et des victimes de délits.

 

Source

 
2 Commentaires

Publié par le 22 février 2018 dans Education - information, général, Insolite, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , ,

Le ministre allemand des Affaires étrangères veut des Etats-Unis d’Europe d’ici 2025

Sigmar Gabriel qui est le ministre des affaires étrangères allemande vient de prôner la création des États-Unis d’Europe d’ici 2025 ce qui est tout de même demain.

Avant d’arriver à un tel résultat il y a quelques préalables auxquels s’emploient tous nos europathes au pouvoir à savoir la dilution de l’ensemble des états-nations qui composent l’Europe.

Si nous n’y sommes pas encore, nous nous en rapprochons bigrement.

Il est affirmé que seuls des Etats-Unis d’Europe pourront protéger les citoyens de la Chine. C’est totalement faux. L’abandon de notre souveraineté c’est justement l’inverse de la protection des peuples. C’est les nations qui protègent les peuples, et l’Europe n’a jamais eu comme priorité l’intérêt de ses peuples, mais l’intérêt des multinationales.

Il ne faut pas se tromper. L’Europe est devenue la plus grande escroquerie en bande organisée et représente un danger existentiel.

Charles SANNAT

Le ministre allemand des Affaires étrangères a soutenu l’idée du président du Parti social-démocrate (SPD) d’Allemagne, Martin Schulz, de créer des États-Unis d’Europe d’ici 2025, afin de défendre «les intérêts des citoyens européens dans le monde».

Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, a soutenu l’idée de Martin Schulz, le président du SPD, de créer des États-Unis d’Europe d’ici 2025.

«Désormais, quelqu’un — à savoir Martin Schulz — a une idée sur comment cela devrait se développer avec l’Europe, et tout le monde s’en prend à lui», a indiqué le ministre, cité par la chaîne de télévision ARD.
«Le monde change», a poursuivi M. Gabriel: l’Asie, l’Amérique latine, l’Afrique. Seule l’Europe devient plus petite. «Et si nous ne sommes pas ensemble, alors nos enfants n’auront pas de voix dans le monde», a-t-il averti.

La proposition de M. Schulz vise à «représenter les intérêts des citoyens européens dans le monde», selon lui.

Martin Schulz avait appelé à une intégration européenne plus profonde qui pourrait aboutir à la création des États-Unis d’Europe d’ici 2025.

source

 
2 Commentaires

Publié par le 13 décembre 2017 dans économie, général, International

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Il y aura une guerre en Corée du Nord d’ici 6 à 8 mois (Jim Rickards)

24hGold - Il y aura une guerre...

Menacer la Chine de l’exclure de son système de paiements en dollars c’est déjà se tirer un balle dans le pied, de plus les US ne font que pousser ces derniers à développer encore plus vite leur propre système de paiement, ce qui déjà a été initié par les Chinois et les Russes . Sans compter le petro-yuan … Z .

Quelqu’un a fait exploser une bombe H la semaine dernière, mais ce n’était pas la Corée du Nord. C’était les États-Unis. Il ne s’agissait pas d’une bombe cinétique, le genre d’engin qui produit un champignon de fumée. C’était une bombe H financière.

Les guerres financières disposent de leurs propres armes, tactiques et commandants, comme dans les guerres conventionnelles. Dans la guerre financière actuelle, le commandant en chef est le secrétaire du Trésor. Parmi les armes à sa disposition : le gel des avoirs, les sanctions et la mise sur liste noire financière de certaines entreprises ou de certains individus.

L’équivalent financier d’une bombe H est l’exclusion totale du système de paiement en dollars. Le dollar américain représente 60 % des réserves mondiales, 80 % des paiements mondiaux et presque 100 % des ventes de pétrole. Un pays privé du dollar est comme un patient en soins intensifs à qui on coupe l’oxygène. C’est une question de vie ou de mort.

C’est exactement la menace qui a été proférée par le secrétaire du Trésor Steve Mnuchin à l’encontre de la Chine le 12 septembre. Il a menacé d’exclure la Chine du système de paiement en dollars si elle n’applique pas à la lettre les sanctions des Nations unies contre la Corée du Nord dans le but de la dissuader de poursuivre son programme nucléaire et de développement de missiles.

Le problème est que cela ne dissuadera en rien la Corée du Nord. Elle joue son va-tout, elle accélère autant que possible jusqu’à la ligne d’arrivée qui lui permettra de se doter d’un arsenal de missiles balistiques intercontinentaux comportant des charges nucléaires. La Corée du Nord ne fait pas de mystères quant à ses intentions, la détention de ces armes n’a pas pour objectif de pouvoir négocier une levée partielle des sanctions ou d’autres avantages économiques.

La Corée du Nord pourrait obtenir ces avantages d’un simple appel téléphonique aux États-Unis en promettant en échange de mettre un terme à ses programmes militaires. Ce qu’elle n’a pas fait.

Similairement, la Chine n’appliquera pas ces sanctions au-delà d’un respect superficiel. Pas autant que les États-Unis l’espèrent.

La Chine craint qu’une Corée du Nord déstabilisée provoque la réunification avec le sud au profit des États-Unis et de la Corée du Sud. La Chine craint également un flot de réfugiés en provenance de Corée du Nord. Et selon la Chine, la Corée du Nord est un problème américain et non chinois (c’est également le point de vue de la Russie).

Une guerre entre les États-Unis et la Corée du Nord n’est pas le pire scénario pour la Chine car cela saignerait les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud, toutes des nations rivales pour la domination de l’Extrême-Orient. Et, enfin, le comportement des Chinois est dicté par l’obsession de sauver la face.

Avec le Trésor américain qui fait une telle déclaration publique, la Chine ne peut faire machine arrière sans perdre la face. Et alors que la puissance chinoise augmente, ce pays ne veut pas perdre la face.

Mais tout ceci n’est pas sans conséquence : exclure la Chine des paiements en dollars signifie un défaut sélectif sur la dette du Trésor américain.

La Chine possède pour plus d’un trillion de dollars d’obligations américaines. Ces titres sont payés lorsqu’ils arrivent à maturité ; la Chine exclue du dollar, cela signifie que son portefeuille obligataire est de facto gelé.

La Chine compte sur ces réserves liquides de dollars pour renflouer son système bancaire insolvable et défendre sa monnaie. Il est quasi impossible de mesurer les conséquences dramatiques qu’aurait l’exclusion de la Chine du système de paiement en dollars. L’histoire semble déjà écrite : la Corée du Nord va tenter à tout prix de se procurer ces armes. Les États-Unis l’en empêcheront. Ils comptent sur l’aide de la Chine, qui ne viendra pas. On aura donc une guerre conventionnelle avec la Corée du Nord et une guerre financière avec la Chine.

Les investisseurs devraient déjà se positionner en allégeant leurs positions sur les marchés actions, en commençant à shorter certains titres sélectionnés et en se positionnant sur des valeurs refuges telles que les obligations américaines sur 10 ans, l’or, l’argent métal et le cash.

Cette guerre aura lieu dans 6 à 8 mois. Vous devez vous préparer maintenant.

Article de Jim Rickards, publié le 18 septembre 2017 sur DailyReckoning.com

Source : or-argent.eu
 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :