RSS

Archives de Tag: crise de liquidités

Zerohedge : La banque de chine serait proche d’un défaut ??? + crise de liquidités en chine !!!

Oulah : il se passe énormément de choses aujourd’hui, je vais essayer de couvrir ce que je peux ; A peine le discours de Bernanke prononcé qu’une série d’événements se produit ! La BDC en défaut ? Ce serait ÉNORME ! A confirmer …

Revue de presse 2013 Z@laresistance

Soit les choses en Chine sont maintenant très grave (et Jean-Claude Juncker a été embauché comme chef de la propagande), ou la Bank Of China a embauchés Erin Callan en tant que CFO. De toute façon, pour l’instant du moins, la Banque de Chine « est bien »:

Puis, en regardant en arrière dans l’histoire, les cas où les banques sont portés volontaires pour être en défaut sont … euh … euh …. peu nombreuses…

http://www.zerohedge.com/news/2013-06-20/bank-china-denies-default

« Ce n’était qu’une question de temps avant qu’au moins une banque chinoise (et beaucoup plus) aient besoin de refinancement,   à un jour / court terme, et elle est incapables de le faire dans un marché interbancaire qui est maintenant complètement gelé, elle a dû être renflouée. Effectivement, selon Hao Hong, le stratège en chef à la Bank of Communications Co de chine., qui cite des sources non identifiées de l’industrie,  la Banque populaire de Chine a utilisé  » des opérations de liquidité ciblées » de 50 milliards de yuans « 

«  Le problème est que la banque centrale ne peut pas continuer les renflouements ciblés, et tôt ou tard, elle va être contraint à un mouvement large d’ apport de liquidité , qui va déclencher une répétition du scénario de 2011 en Chine , qui n’a pas eu une fin très heureuse. »

http://www.zerohedge.com/news/2013-06-20/chinese-bank-bailed-out-through-pboc-targeted-liquidity-operation-amidst-liquidity-c

ici un autre papier sur crise de liquidités

(Boursier.com) — L’économie chinoise semble marquer le pas plus fortement que prévu… Publié ce matin, l’indice Flash PMI par HSBC et Markit s’est en effet affiché en nette contraction, à 48,3 en juin, après 49,2 en mai, alors que les économistes s’attendaient à un chiffre de l’ordre de 49,1. Cette contreperformance intervient alors même qu’un manque de liquidités se fait sentir au sein du système bancaire chinois.

Les taux interbancaire se sont encore tendus ce jeudi matin après la publication de cette statistique, faisant planer le risque d’un véritable « credit crunch » en Chine, selon des analystes. Le taux de refinancement à 7 jours, principale référence pour les crédits interbancaires, a ainsi atteint 12%, son plus haut niveau depuis mai 2006, tandis que la banque centrale refuse toujours d’injecter des liquidités dans le système bancaire. Sur les marchés boursiers, les indices chinois encaissent mal le coup ce matin, le Hang Seng perdant 2,6% en séance à Hong Kong et le Shanghai Composite relâchant 1,8%…

Les investisseurs se demandent jusqu’à quel point le nouveau gouvernement chinois acceptera de sacrifier la croissance à court terme pour favoriser ses réformes de moyen terme, dont l’objectif est de rendre la Chine moins dépendante des exportations et d’encourager la consommation et la hausse des revenus des ménages. Pour y parvenir, Pékin doit en priorité s’attaquer à l’assainissement de son secteur bancaire qui a pratiqué le ‘crédit facile’ depuis des années, notamment pour contrer la crise mondiale de 2008, et se retrouve désormais lesté de créances douteuses qui menacent de faire dérailler l’économie chinoise…

Hier, à l’issue d’un Conseil des affaires de l’Etat présidé par le Premier ministre Li Keqiang, un communiqué a exigé du système financier qu’il fasse mieux son travail de soutien de l’économie… Les autorités ont notamment interdit aux banques de financer tout projet concernant des industries souffrant de surcapacités. Elles se sont toutefois engagées à soutenir le crédit accordé à certains secteurs stratégiques et gros pourvoyeurs d’emploi, sans préciser de quels secteurs il s’agissait.

Compte-tenu des restrictions de crédit et de la contraction du secteur manufacturier, il est probable que les économistes procèdent dans les prochains temps à de nouvelles révisions en baisse de leurs prévisions de croissance du PIB cette année. Le gouvernement chinois s’est fixé un objectif de 7,5% de croissance, mais de plus en plus d’experts pensent que cette cible ne pourra pas être atteinte…

http://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/chine-une-activite-en-berne-en-juin-sur-fond-de-crise-de-liquidites-535499.html?rss

.

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 juin 2013 dans général

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :