RSS

Archives de Tag: à ce rythme

À ce rythme, les insectes auront complètement disparu d’ici un siècle selon des chercheurs

Résultat de recherche d'images pour "abeilles sulfator petition"

A ce rythme, c’est plutôt l’humanité qui risque de disparaître bien avant que l’humanité ne fasse disparaître les insectes… Les insectes étaient là avant nous, ils le seront après.

Une méta-étude portant sur 73 études scientifiques internationales, publiée dans la revue Biological Conservation rapporte que de nombreuses espèces sont en voie d’extinction. 

« La conclusion est claire : à moins que nous ne changions nos façons de produire nos aliments, les insectes auront pris le chemin de l’extinction en quelques décennies », soulignent les auteurs de ce bilan « effrayant », synthèse de 73 études, qui pointe en particulier le rôle de l’agriculture intensive.(source)

Z

Depuis trente ans, le monde perd chaque année 2,5% de sa population d’insectes. À ce rythme, les insectes auront complètement disparu d’ici un siècle. Cette disparition aurait des conséquences désastreuses sur l’ensemble de l’écosystème et même les humains. Un scientifique belge participe aujourd’hui à une étude alarmante et rappelle que les insectes sont à la base de toute vie végétale et animale sur Terre.

La haute mortalité des insectes a déjà été maintes fois démontrée mais c’est la première fois que des scientifiques rassemblent toutes les études pour en faire une analyse globale, la plus exhaustive possible. C’est dans la revue Biological Conservation, qu’un chercheur australien et un chercheur belge, Kris Wyckhuys, ont publié leurs derniers résultats.

Les conclusions sont alarmantes
Plus de 40% de toutes les espèces d’insectes sont en déclin et un tiers risque de disparaître. Le taux de mortalité des insectes est huit fois plus rapide que celui des mammifères, des oiseaux et des reptiles. Au cours des 25 à 30 dernières années, la totalité des insectes existants dans le monde a diminué de 2,5%, par an. À ce rythme, il ne restera plus d’insectes dans 100 ans.

La disparition des insectes rampants
En Allemagne et à Porto Rico, la mortalité des insectes a déjà été démontrée localement, avec par exemple une diminution de 98% des insectes rampants en 35 ans. « Nous devons à tout prix modifier notre façon de cultiver », écrivent les scientifiques. « Si nous ne faisons rien, les conséquences pour l’écosystème de la planète seront catastrophiques. »

Les insectes, essentiels à la vie sur Terre
Les insectes pollinisent les plantes, recyclent les nutriments et servent de nourriture de base aux autres animaux. Si les insectes meurent, la grande majorité des oiseaux, des reptiles, des amphibiens n’auront plus rien à manger.

Kris Wyckhuys et son équipe ont analysé 73 études réalisées à travers le monde. En Angleterre, le nombre d’espèces de papillons a diminué de 58% entre 2000 et 2009 sur les terres agricoles, écrit The Guardian. Dans l’Oklahoma américain, la population d’abeilles a été réduite de moitié entre 1949 et 2013.

Les causes de la mort des insectes
Les scientifiques portent la responsabilité de la disparition des insectes sur l’agriculture intensive, l’utilisation à grande échelle de pesticides, l’urbanisation et le changement climatique. Les petites fermes biologiques permettraient à de nouvelles espèces d’insectes d’exister.

source

 
3 Commentaires

Publié par le 11 février 2019 dans Climat - Environnement, général

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Si la France continue à ce rythme, c’est elle qui devra bientôt quitter la zone euro Si la France continue à ce rythme, c’est elle qui devra bientôt quitter la zone euro

Vincent Brousseau, ex-économiste à la Banque centrale européenne, responsable national de l’UPR en charge de l’euro et des questions monétaires. « Quinze ans à Francfort m’ont fait découvrir l’effrayante impasse de la construction européenne ».

Il est surréaliste d’avoir entendu dans la bouche du Président de la République que « La France va mieux ». Enoncer une telle contre vérité suppose que l’on a perdu totalement la compréhension de la réalité et que l’on pratique la pensée magique et les incantations. Au lieu de donner son interview à l’Elysée, il a préféré aller au Musée de l’Homme. Je passais place du Trocadéro au moment où il est arrivé.  Le déploiement de forces de police et de gendarmerie était considérable. Tout était bloqué

Au lieu d’utiliser les forces de maintien de l’ordre pour lutter contre ceux qui cassent et détruisent, on s’en sert pour éviter au Président d’être confronté aux français. On assiste à une dérive de l’Etat sans précédent : L’Etat ne peut plus embaucher des dirigeants compétents (voir Air France), ne peut plus investir pour préparer l’avenir, ni encore moins rémunérer convenablement les fonctionnaires en tenant compte de leur mérite.Le déficit du commerce extérieur se creuse, car une partie croissante de la demande profite aux fournisseurs étrangers de la France et non aux sociétés françaises

.La loi El Khomri qui se voulait d’insuffler un peu de flexibilité dans l’économie, se transforme en une réglementation de plus qui taxera les CDD.Avec l’extension du RSA aux jeunes qui s’ajouterait à la « Généralisation de la Garantie Jeune » et aux annonces en faveur de l’emploi des jeunes on fait un pas de plus vers l’assistanat. On croit rêver…Pour faire du « sociétal », on lance « la salle de shoot » à côté de la gare du Nord et on relance le débat sur la dépénalisation du cannabis. On laisse le triste rassemblement de « Nuit Debout » occuper la place de la République. Un tel rassemblement ne devrait pas être possible en période d’état d’urgence.  Les effectifs de police auraient été mieux utilisés pour éviter la violence et les déprédations qui ont eu lieu.

Pendant ce temps, le nombre de contribuables assujettis aux tranches supérieures de l’impôt sur le revenu continue de quitter la France. Il a encore baissé selon les derniers chiffres de 2014. C’est bien le signe d’un Etat dans lequel les acteurs de l’économie qui créent, inventent, prennent des risques et auraient pu créer des emplois en France préfèrent aller exercer leur talent ailleurs.Quant aux  petits patrons qui sont condamnés à tort suite à un litige avec un ou plusieurs salariés, on constate que  certains d’entre eux qui sont lourdement condamnés se retrouvent en forte difficultés financières ou ferment. Décidément, la France ne va pas mieux. Emmanuel Macron se met en position de postuler pour le poste d’exécuteur testamentaire de François Hollande  

La Suisse devrait être plus souvent analysée par nos hommes politiques et nos syndicalistes. Il faudrait leur faudrait comprendre qu’avec  un Code du Travail minimaliste, pas de 35 heures, pas de smic, pas d’indemnité de licenciement, en Suisse, la paix sociale règne et le chômage est au plus bas,  malgré une devise qui est une des plus fortes du monde. 

Les taux zéro risquent de déclencher une faillite des compagnies d’assurance et un défaut des caisses de retraite En Grande Bretagne, la confiance des consommateurs faiblit avant le référendum sur le Brexit (sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne). En Italie, la production industrielle a moins baissé en février (-0,6%) qu’on ne le pensait.  c’est une bonne nouvelle. En Europe, l’indice Stoxx 600 progresse de 4,8% dans la semaine. La BCE a ramené son taux directeur à 0% tandis que son taux de dépôt est tombé à -0,4%. Désormais 42% de la dette souveraine européenne s’échange avec des rendements inférieurs à zéro. C’est la recette pour déclencher une faillite des compagnies d’assurance et un défaut des caisses de retraite et des fonds de pension. Parallèlement, l’excédent commercial baisse…

Le dollar a cessé de monter pour le moment Aux Etats Unis, le marché a progressé de 2% cette semaine avec une hausse du secteur de l’énergie anticipant un accord sur le prix du pétrole qui n’a pas eu lieu  à Doha.Le débat est ouvert sur le fait de savoir si la production industrielle est un bon indicateur avancé pour prévoir quelle va être la croissance de l’économie américaine.Pour le moment, elle est en baisse surtout en raison du secteur de l’énergie.Peabody Energy la société privée qui est le numéro deux mondial du charbon s’est mise en faillite. Au Japon, ce sont les sociétés exportatrices qui ont le plus souffert depuis le début de l’année : TDK, Fanuc, Honda, Nitto Denso, Fujy Heavy… La Chine a annoncé que son PIB pour le premier trimestre avait ralenti à 6,7%. Le chiffre est inférieur à celui qui était attendu. La production industrielle croit de son côté à 6,8%. L’excédent commercial a diminué de 30 Md$ en mars.

Cela n’empêche pas les entreprises chinoises de continuer à faire leur marché…Dans le domaine du service aux compagnies aériennes, HNA après avoir racheté Gategroup en Suisse s’intéresse à  Servair filiale d’Air France KLM. Sur l’or, plus de 7Md$  ont été investi en tracker  depuis le début de l’année. C’est toujours la classe d’actif refuge pour période incertaine.

Les banques européennes continuent à supprimer des postes. Nomura  en supprime 600 postes dans les équipes en charge de la couverture de l’Europe. Barclays compte se séparer de 8000 personnes. BNP va aussi allèger ses effectifs dans la banque de financement. L’indice « MSCI EMU bank index » est en baisse de 37% sur les douze derniers mois. Les banques américaines qui ont pour la plupart déjà ajusté leurs effectifs ont progressé de 4% pendant la semaine…

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 avril 2016 dans économie, général, International, Politique

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :