RSS

Archives de Catégorie: Nouvel ordre mondial

Biométrie : le FNAEG en passe de devenir le nouveau fichier des « gens honnêtes »…

Fichage génétique - 2

Comme dit l’ami voltigeur : « Nous vivons une époque extraordinaire où les psychopathes, rêvent d’un monde orwellien. 1984 n’est plus un roman d’anticipation et le meilleur des monde d’Aldous Huxley, où les individus sont créés en laboratoires, pour servir les élites, doit être le livre de chevet de ces adeptes du fichage ADN pour tous. »

Hé oui , nous vivons dans un monde où les libertés sont petit à petit annihilées et où la surveillance de masse règne . On sait tout de vous avant même que vous ne le sachiez vous même !! Grâce aux nouvelles technologies en tous genres dont vous n’avez même pas idée, et notamment à l’intelligence artificielle . On peut vous espionner où que vous soyez, dans la rue avec les caméras et les satellites, chez vous grâce à votre ordi, votre smartphone (avec sa belle caméra des 2 cotés et son micro), même via votre TV « intelligente » (équipés de micros et maintenant de caméras) !

D’ailleurs l’internet des objets arrive avec la 5 G , TOUT sera intelligent !! Meme les couches pour bébés ! Lisez l’Appel international demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur Terre et dans l’espace par exemple, vous verrez ce que ça implique en terme d’impact sur la santé et l’environnement par exemple : nous allons être bombardés d’ondes, il y aura des antennes et des puces partout .  Z 

L’extension du fichier des empreintes génétiques en commission des lois n’a pas laissé insensible la CNIL. Des députés, tel Philippe Gosselin (LR), ont déposé des amendements pour empêcher la naissance d’un fichier des « gens honnêtes ». Didier Paris, l’élu LREM à l’initiative de cette réforme, a proposé un correctif qui ne change pas vraiment la donne.

Le 9 novembre, la commission des lois a voté, avec la bénédiction de la ministre de la Justice, un amendement de Didier Paris, député LREM rapporteur du projet de loi Justice. Le texte argue d’une belle mise en conformité de la législation française pour asséner un profond tour de vis sécuritaire sur un stock de données ultra-sensibles, le fichier national des empreintes génétiques (FNAEG).

Cette mise en conformité concerne un arrêt de la CEDH rendu le 22 juin 2017. Ce jour, la cour condamnait la France en raison tant de la durée d’enregistrement (40 ans) que de l’absence de possibilité d’effacement dans le FNAEG.

Le point est important : si ce fichier fut introduit en 1998 pour faciliter l’identification des délinquants sexuels sur mineurs, il a au fil des ans été étendu à de nombreuses infractions. « Le fichier ratisse large aujourd’hui puisqu’il va des auteurs des crimes contre l’humanité aux vols simples et aux arracheurs d’OGM » rappelle cette étude de 2017 signée Ousmane Gueye et François Pellegrini. Elle a montré ainsi que ce fichier contient surtout des personnes simplement mises en causes (76%), pas seulement celles condamnées (16 %) ou des inconnus (8 %).

Dernier fichage médiatisé, cette cliente IKEA qui avait mal scanné ses produits et fut dès lors accusée de vol…

Le cas qui a poussé la Cour européenne à flageller la patrie des Droits de l’Homme concernait un agriculteur, qui avait écopé de 500 euros d’amende pour avoir refusé de fournir ses données biométriques au FNAEG. Il risquait théoriquement jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende. Le crime à l’origine de cette procédure ? Des coups de parapluie assénés à des gendarmes par ce mécontent lors d’une manifestation…

L’amendement du rapporteur sur le projet de loi sur la réforme de la justice entend répondre aux critiques adressées par la CEDH. En substance, il organise une procédure d’effacement auprès du procureur de la République, suivi d’un possible recours devant le président de la chambre d’instruction.

Comme déjà expliqué, l’élu du groupe majoritaire a surtout profité de cette fenêtre pour faire sauter deux garanties inscrites depuis des années dans le Code de procédure pénale : la limitation des recherches en parentalité aux seuls parents en ligne directe, et un FNAEG circonscrit au seul ADN non codant.

La recherche en parentèle

Comme rappelée par l’étude Gueye-Pellegrini, une telle recherche permet « de déterminer le degré de parenté (ou son absence) entre deux échantillons ». En l’ouvrant non seulement aux lignes directes, mais également à tous les liens, est autorisé le fichage de manière indirecte d’une bonne partie de la population française.

Pourquoi ? « La présence de l’ADN d’une personne renseigne de façon fiable sur ses deux parents biologiques, ainsi que sur ses enfants » indiquent ces deux chercheurs. Or, « en supposant qu’en France le nombre moyen d’enfants par femme est d’environ 2,1, qu’il y a à peu près autant d’hommes que de femmes dans la population, et que les deux parents et les enfants de chaque personne sont effectivement connus », le FNAEG permettrait d’identifier directement et indirectement plus de 14 millions de personnes.

…/…

Lire l’article complet

Source  Next-Impact

Vu chez Aphadolie

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 22 novembre 2018 dans général, Nouvel ordre mondial, société

 

Étiquettes : , , , , , ,

VOUS êtes le système !!!

Hé oui, par notre indifférence et notre passivité, par le divertissement de masse qui nous abruti et la consommation à outrance de biens inutiles qui détruit la planète, par la fuite, nous avons créé les conditions de notre propre zombification et nourrit le « système » actuel qui nous réduit à l’état d’esclaves sans que nous en soyons forcément conscients, … et d’un monde malade qui s’effondre de partout, menant à notre propre destruction . Sinon ce soir y’a la France qui joue au foot … 😉  Z     

Ah, c’est toujours si amusant de voir les gens s’agiter, critiquer le « système ». Mais au fait, c’est quoi le système ? Pourquoi tout le monde est contre le « système » ? 

Dans notre société, il y a les maîtres et les esclaves. Certes, on ne dit pas « esclave ». Non, on dit « citoyen », « salarié ». Aller, passons sur les mots ronflants et hypocrites pour masquer la réalité que personne n’a envie d’entendre.

Le monde s’écroule. Qui ne sent pas cette atmosphère d’effondrement ? Ce malaise de la civilisation. Ce monde malade. Mais regardez simplement : regardez ces villes qui tombent littérallement en ruine, ses habitants comme des moutons ultra-stressés, malades, empoisonnés, le cancer, la malbouffe, la destruction de l’environnement, l’air vicié, l’eau polluée, la nourriture, ce poison quotidien qu’on nous force avaler, les lobbys qui nous détruisent, les embouteillages, se lever chaque jour pour faire son esclave et être content de son pseudo-confort et « cotiser pour la retraite ». Mais reveillez-vous, dans 60 ans, après cinq ou six krach financiers, faillites de l’état et la robotisation totale du travail, vous croyez vraiment que l’état déjà totalement en faillite en aura encore quelque chose à faire des gens qui cotisent aujourd’hui ? S’ils ne sont pas morts de toutes les nouvelles maladies qu’ils vont nous inventer, s’ils ne sont pas morts de la lente maladie qu’est cette société. Travaillez, consommez, étudiez. Pas pour être plus intelligent, mais pour voir votre QI diminuer, pour élever une génération avec la télé et les séries. Ah ces êtres humains. Tellement stupides qu’ils ne voient même pas qu’ils sont stupides et que tout ce qu’il font les mène à leur propre destruction. Ces zombies drogués et malades qui reproduisent chaque jour la même routine infernale.

Y a-t-il un mécanisme s’alarme, quelque chose pour réveiller les zombies avant qu’ils n’atteignent le précipice ? Oui, tout leur corps et leur esprit les avertit, ils sont en « burn-out », ils sont en dépression. Mais il « faut bien vivre », alors ils noient ces signaux d’alarmes sous des anti-dépresseurs, de la drogue, etc. Pour le plus grand bénéfice des mêmes qu’ils servent.

Ce système nous broie, nous détruit. Mais ce « système », il a deux faces. Il y a les maîtres et il y a les esclaves. Qui est responsable ?

Certes la classe dominante a le pouvoir et semble donc à priori responsable. Mais que dire des esclaves ?

“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” disait ce bon vieux Einstein.

Mais personne ne va jamais dire ça aux esclaves : c’est de votre faute. Regardez ces manifestations du 17 novembre, avec déjà tous les chiens d’hommes politiques à caresser les esclaves dans le sens du poil.

Jamais personne pour dire la vérité.

La vérité, c’est que le système c’est VOUS. Ce système que tout le monde déteste, ce système qui nous opprime, vous en n’êtes certes pas la tête. Vous êtes ses bras, ses mains, ses jambes. Sans vous, il n’existerait pas.

Sans votre crédulité, sans votre bêtise, sans votre soumission, sans votre paresse, sans votre complaisance, il n’existerait pas.

Les « puissants » vous regardent de haut ?

Pour reprendre La Boétie : Ils ne sont grands que parce que vous êtes à genoux.

Ces policiers qui iront bloquer les manifestants, c’est vous. Ces consommateurs qui engraissez les entreprises qui vous exploitent, c’est vous. Ces crédules qui continuent à croire l’histoire, les médias, tout et n’importe quoi parce qu’un « expert » en costard ou en blouse blanche l’a certifié, c’est vous. Ces gens qui ne veulent rien changer parce qu’ils préfèrent le passé, c’est vous. Ceux qui préfèrent être esclaves qu’être libres, c’est vous.

Chaque fois que vous achetez, que vous travaillez, que vous interagissez avec ce système, vous en devenez un agent. Alors oui c’est compliqué. Qui a dit que c’était facile ? Facile d’être libre, à commencer par être libre de penser. Non ce n’est pas facile.

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » – Bossuet

Comme c’est facile de toujours remettre la faute sur les autres. Les politiciens, les banquiers, le « système ». Mais c’est vous le système.

Vous êtes la cause du problème.

« On ne résout pas un problème avec les modes de pensées qui l’ont engendré » – Einstein

La chaîne d’un esclave possède toujours deux côtés. Les maîtres sont autant enchaînés aux esclaves que les esclaves aux maîtres.

Leurs richesse, leur pouvoir vient de vous, vous tous qui vous levez chaque matin pour eux au lieu de vivre pour vous.

Ils sont bien trop malins n’est-ce pas ?

Mais comment font-ils ? Simplement avec des 1 et des 0 dans des ordinateurs, c’est comme ça qu’ils contrôlent tout le monde ?

Si les dictateurs du passé revenaient sur Terre, si les Scylla et les César voyaient ça, alors ils pourraient bien rigoler. Quoi ? C’est avec ça qu’on les soumet ? De la télé et des voitures ? Sérieux ? Et dire que ces types ont bâti des empires par la force, aujourd’hui on a « facebook », « tinder », etc. pour tenir en esclave des millions de gens, c’est pas magnifique ?

Le simple pouvoir de l’argent, qui n’est plus que du virtuel. Que croyez-vous que valent ces 1 et ces 0 de votre compte en banque sur une île déserte ?

Tous ces puissants qui vous exploitent ne sont puissants qu’en 1 et 0 sur des comptes en banque, parce vous l’acceptez, parce qu’au fond, reconnaissez-le, vous voudriez bien en faire partie de ces 1% de riches qui exploitent le peuple.

Allons-y, disons les choses franchement. Qui en a quelque chose à faire du prix de l’essence ? Ce qui vous gêne chez Macron, c’est qu’il vous parle en disant la vérité, il vous fait ressentir votre réalité d’esclave, alors que vous passez vos journées à fuir cette réalité dans l’alcool, la drogue et les anti-dépresseurs.

La vérité c’est qu’au fond vous étiez bien content d’être esclaves tant qu’il restait de l’argent pour partir en vacances et vous payer tous ces trucs juste pour impressionner les autres.

“Le peuple est le même partout. Quand on dore ses fers, il ne hait pas la servitude.” – Napoléon

Voilà le pathétique. C’est qu’au fond vous n’aimez pas Macron parce qu’il dit la vérité et est le seul qui pour une fois dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit. Tout était dans son programme, il suffisait de ne pas voter pour lui.

La vérité, que personne ne va vous dire, c’est qu’en réalité vous êtes les responsables. Vous êtes la cause du problème, vous êtes le problème.

Il était temps qu’on vous le dise, maintenant que vous avez réalisé qu’il y a un problème.

Source : http://proletaire.altervista.org/marxisme/textes/vous-etes-le-systeme.php

via Agoravox

 
13 Commentaires

Publié par le 16 novembre 2018 dans général, Nouvel ordre mondial, société

 

Étiquettes : , ,

Des entreprises britanniques implantent des puces électroniques chez leurs employés

Des entreprises britanniques implantent des puces électroniques chez leurs employés

C’est une pratique qui va se généraliser . Bientôt tous pucés ?? « La marque de la bête » . Une puce dans son corps, ça fait de nous un « appareil » qu’on peut potentiellement contrôler . L’avenir s’annonce décidément bien sombre avec toutes ces technologies qui se déploient . Orwelliennes mais pas seulement … Z 

C’est une façon pratique d’assurer la sécurité, mais cela soulève des préoccupations en matière de protection de la vie privée.

Le défi de la puce

L’entreprise de technologie britannique BioTeq s’est taillée une place inhabituelle : l’implantation de micropuces dans les mains des employés d’autres entreprises.

Selon un article paru dans The Guardian, BioTeq est l’une des nombreuses entreprises embauchées par diverses compagnies du Royaume-Uni pour implanter des puces électroniques RFID dans leurs employés. Ils peuvent ensuite utiliser les puces pour accéder aux bâtiments de l’entreprise et stocker des informations.

Mettez la puce en moi

Steven Northam, fondateur de BioTeq, a déclaré à The Guardian que la majeure partie du travail de l’entreprise est destinée aux personnes qui veulent utiliser les puces pour accéder à leur propre maison et à leur voiture. Cependant, l’entreprise a implanté des puces RFID dans les mains des employés des secteurs de la finance et de l’ingénierie également – bien que la procédure soit volontaire. Elle a également expédié les puces vers d’autres pays comme l’Espagne, la France, l’Allemagne, le Japon et la Chine.

Une autre entreprise, Biohax de Suède, pourrait bientôt commencer à offrir des services similaires au Royaume-Uni.

Droits du travail

Les groupes de défense des droits des employés au Royaume-Uni s’insurgent contre la tendance à implanter des micropuces aux employés, dont ils craignent qu’elles offrent aux employeurs de nouveaux outils pour surveiller les employés.

“La micropuce donnerait aux patrons encore plus de pouvoir et de contrôle sur leurs employés”, a déclaré Frances O’Grady, secrétaire générale du Congrès des syndicats, dans une interview avec The Guardian“Il y a des risques évidents, et les employeurs ne doivent pas les écarter, ou faire pression sur le personnel pour qu’il soit micropucé.”

Pour en savoir plus sur les implants à micropuce : Des milliers de Suédois se font implanter une micropuce pour accéder aux concerts, aux maisons et aux médias sociaux

Source : Futurism – Traduit par Anguille sous roche

source

 
Poster un commentaire

Publié par le 15 novembre 2018 dans général, Nouvel ordre mondial, société

 

Étiquettes : , , , , , ,

Trump contre la Fed : quand les marchés s’effondrent, qui est responsable ?

Trump contre la Fed : quand les marchés s’effondrent, qui est responsable ?

Il n’y a pas de Trump contre la Fed . Trump n’est qu’un pion de l’élite, même s’il n’en est pas forcément conscient . Tout ceci n’est qu’une grande pièce de théâtre . Z

Après un certain temps d’examen approfondi de l’histoire, quiconque est honnête et relativement objectif en vient à comprendre que la plupart de ce qu’on nous dit sur notre passé dans les médias dominants est complètement fabriqué. Nous apprenons qu’une grande partie de « l’histoire » n’est pas liée à la postérité ou à l’héritage, mais plutôt à un ensemble continu de faux récits truffés de demi-vérités. C’est-à-dire que ce que nous pensions savoir sont des mensonges.

Malheureusement, ces mensonges peuvent être complexes, au point que même de nombreux chercheurs alternatifs sont pris dans leurs propres préjugés perdant de vue la réalité. Bien sûr, c’est ce que la propagande et la guerre de 4e génération sont censées accomplir ; cela crée une série de filtres qui éclaircissent la foule des chercheurs de vérité. Ceux qui parviennent à passer de l’autre côté de la frontière peuvent découvrir le tableau d’ensemble, mais lorsqu’ils se retournent pour expliquer ce qu’ils ont vu, il n’y a presque plus personne pour les écouter.

Les récits complexes de propagande sont en fait enracinés dans de simples mèmes archétypaux qui résonnent avec le sens de l’histoire perçue par la personne moyenne. Considérez les événements historiques traditionnels comme un scénario avec des rythmes bien rodés, et les personnes qui rédigent ce scénario ont l’intention que nous, le public, agissions comme un public avec une participation limitée. Notre travail consiste simplement à continuer à alimenter la machine en carburant par notre main d’œuvre jusqu’à ce que la machine n’ait plus besoin de nous et à perpétuer les histoires que la machine fabrique pour alimenter l’actualité.

Il y a beaucoup d’acteurs qui lisent des lignes du scénario historique et jouent des scènes élaborées destinées à manipuler émotionnellement les masses. Ces acteurs jouent le rôle de politiciens et de dirigeants d’État. Ce sont des magnats de la banque et des chefs d’entreprise. Ce sont les gardiens des médias et des célébrités fabriquées. Si une personne est assise dans ce qui semble être une position de pouvoir, elle est rarement ce qu’elle semble être à première vue.

J’explique cette énigme parce que beaucoup de gens prétendent que de telles choses sont évidentes, mais ils continuent de tomber amoureux du même théâtre kabuki à maintes reprises. Je l’explique aussi parce que le sujet de cet article est un parfait exemple du récit de guerre de 4e génération en action. La dernière escalade de ce que je considère comme une bataille inévitable entre l’administration Trump et la Réserve fédérale n’est pas du tout ce que les médias dominants ou la plupart des médias alternatifs pensent qu’elle est.

J’ai examiné les antécédents douteux et les associations de Donald Trump de façon approfondie dans de nombreux articles. En résumé, Trump est lié à des financiers globalistes et à des membres de groupes de réflexion depuis au moins 25 ans. Au cours des deux dernières années, il a proposé la candidature de ces mêmes personnes macabres au sein de son cabinet ou les a empilées dans son cabinet.

Pour illustrer la gravité du problème, je suggère aux lecteurs d’examiner des gens comme Wilber Ross, l’agent bancaire Rothschild qui a sauvé Trump de ses dettes considérables au casino du Taj Mahal il y a des décennies, et qui est maintenant le secrétaire au Commerce.

Larry Kudlow, directeur du Conseil économique national et conseiller de Trump, est un ancien économiste de la Réserve fédérale de New York. Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor, était un membre éminent de Goldman Sachs.

Pendant l’élection, la rhétorique de Trump au sujet de la prise de contrôle de Washington par les banques était très critique, mais il s’associe maintenant étroitement avec les anciens des banques que de nombreux conservateurs considéreraient comme suspects ou peu fiables dans leurs motivations. Certains d’entre eux sont remplacés par d’autres élites bancaires. À chaque instant, il y a toujours plusieurs élitistes financiers dans les couloirs de la Maison-Blanche et la plupart d’entre eux sont liés à des organisations ayant une mission résolument globaliste.

Ce fait devrait faire comprendre à tous ceux qui ont du bon sens que lorsque Trump « entre en guerre » contre les banquiers dans ses discours, ce qu’il produit, c’est du théâtre. Ainsi, quand je lis les dernières nouvelles selon lesquelles Trump qualifie la Réserve fédérale de « folle » et lui reproche la dernière chute boursière d’octobre, je dois dire que c’est probablement encore plus théâtral. Cependant, ce théâtre a un but.

En février 2017, dans mon article intitulé « S’il y a une bataille entre Trump et la Réserve fédérale, qui va vraiment gagner ? », j’ai expliqué pourquoi un conflit entre Trump et la banque centrale aiderait en fait les globalistes à détrôner le dollar américain comme monnaie de réserve mondiale d’une manière qui donne l’impression que c’est une catastrophe aléatoire de chaos politique plutôt qu’un événement prévu. Cela ouvrirait la voie à un nouveau système de monnaie unique mondiale que certains internationalistes appellent le « reset économique mondial ».

Dans mon article « Trump contre la FED : l’Amérique sacrifiée sur l’autel du NOM », publié en juillet, je suis allé encore plus loin et j’ai prédit un choc chorégraphié entre Trump et la Réserve fédérale.

Il semble maintenant que cet affrontement ait été lancé.

Le fait que les médias financiers grand public soient soudainement revenus à la panique à la suite d’une chute de quelques milliers de points dans le Dow Jones devrait faire réfléchir les gens. Il s’agit d’un changement de ton par rapport aux déclins précédents, où les médias ont rejeté ou écarté la chute des actions comme une simple « correction ». Aujourd’hui, des chaînes comme Bloomberg parlent de « crise ».

Comme je l’ai noté dans le passé, les médias grand public et les banques centrales n’avertissent pas des crises longtemps à l’avance comme le font les médias alternatifs. Au contraire, ils mettent en garde contre une crise quelques semaines ou quelques mois à l’avance, trop tard pour que la personne moyenne puisse s’y préparer. Le récent changement d’attitude des médias dominants suggère que la prochaine étape de l’effondrement qui se poursuit depuis 2008 arrive.

Pour les globalistes, c’est une période précaire. Si un krach se produit dans un vide narratif, le public blâmera naturellement les coupables les plus évidents, à savoir les banques centrales et les banques internationales. Ce sont les coupables évidents parce qu’ils ont largement admis avoir été les acteurs de sabotages économiques dans le passé.

Ben Bernanke a admis que la Fed était responsable de la douleur prolongée de la Grande Dépression. Alan Greenspan a admis sa culpabilité comme dirigeant de la Fed pour la bulle des années 1990 et la bulle des dérivés de 2008. En 2012, Jerome Powell a averti que lorsque la Fed déciderait enfin d’instaurer des hausses de taux d’intérêt et des réductions de bilan, les marchés dépendants des mesures de relance s’effondreraient. Aujourd’hui, en tant que président de la Fed, il met en œuvre ces politiques en sachant exactement quelles en seront les conséquences.

Le problème est, une fois de plus, un faux récit. Les banquiers centraux admettent avoir joué un rôle important dans les krachs historiques, mais ils font semblant d’ignorer les plus grands dangers de notre époque. Ils exploitent également les boucs émissaires pour détourner l’attention du public de leurs activités.

Pour la Grande Dépression, Bernanke admet que les mesures de resserrement de la Fed dans le cadre de la faiblesse économique de l’époque ont prolongé et augmenté l’horreur de la Grande Dépression, mais la position officielle de la Fed est de blâmer l’existence du standard or. Pour la bulle des produits dérivés, les banquiers centraux admettent un « manque de prévoyance » de la part de la Fed, mais considèrent toujours la « dérégulation » comme la première cause du krach de 2008. Pour la prochaine phase de déclin économique en 2018, ils ont un nouveau bouc émissaire ; un bouc émissaire qui les aide – Donald Trump.

Comme je l’avais prévenu en mars de cette année, la carrière présidentielle de Trump a jusqu’à présent ressemblé de près (et étrangement) à celle du président républicain Herbert Hoover juste avant le crash de 1929. Trump a mis en œuvre d’importantes réductions d’impôt, des programmes de dépenses d’infrastructure et des tarifs douaniers importants dans la foulée d’une instabilité économique, tout comme Hoover l’a fait. Et comme au début de la Grande Dépression, la Réserve fédérale augmente également ses taux à mesure que le reste de l’économie faiblit.

Trump offre une couverture parfaite aux élites bancaires pour qu’elles puissent continuer à retirer le soutien vital du système et à faire imploser une bulle vieille de 10 ans dans les marchés des actions et les obligations. Sa guerre commerciale peut être utilisée de nombreuses façons pour contrecarrer tout blâme des banques centrales qui démolissent délibérément ces marchés. Le fait que Trump a facilement pris le crédit pour les gains boursiers épiques au cours des deux dernières années aide également beaucoup la Réserve fédérale.

Au cours de sa campagne, M. Trump a averti que les marchés boursiers étaient  « une grosse bulle » créée artificiellement par la manipulation des faibles taux d’intérêt par la Fed. Maintenant, Trump attaque la Fed en la traitant de folle pour avoir augmenté les taux d’intérêt et dégonflé cette même bulle. Trump joue un rôle particulier dans le scénario globaliste – celui du méchant, celui qui a trop d’arrogance et qui détruit tout.

Si le conflit entre la Réserve fédérale, une banque privée, et la Maison-Blanche se poursuit, les conservateurs pourraient obtenir le résultat qu’ils ont toujours voulu, mais avec de nombreuses casseroles dans le dos. Alors que la farce va de l’avant, attendez-vous à ce que la participation des capitaux étrangers dans les bons du Trésor américain et le dollar chute encore davantage. Il y a dix ans, un audit ou la fermeture de la Fed aurait pu inverser le cours de l’Amérique pour le mieux. Maintenant, je crois que les globalistes veulent sacrifier la Fed et le dollar. Pourquoi ? Comme l’a noté le journal The Economist de Rothschild en 1988 dans son article sur le lancement d’une monnaie mondiale en 2018, les États-Unis et le dollar doivent être réduits afin de céder la place à un nouveau modèle dirigé par le Fonds monétaire international.

La Fed n’est rien de plus qu’une branche de franchise, et si sa fermeture permet de gagner plus de pouvoir à long terme, c’est exactement ce qu’ils vont faire. Le FMI et la BRI sont en train de devenir la nouvelle « Fed globale », et le jeu est sur le point de changer radicalement.

Les folies scénarisées de Trump ne préparent pas seulement le terrain pour un krach boursier dont lui et les conservateurs seront blâmés à la place des élites bancaires, elles préparent aussi le terrain pour le hochet de la mort du dollar. Le premier combat de Trump avec la banque centrale créera des doutes considérables sur la dette américaine ainsi que sur le statut de réserve mondiale du dollar. Ce chaos parfaitement chronométré est avantageux pour les globalistes, dont les objectifs incluent une relance économique et un nouveau système monétaire ; les actions de Trump ne s’inscrivent pas dans une bataille héroïque pour la République.

Pour répondre à la question initiale de savoir qui est à blâmer pour le désastre à venir, la Fed et Trump sont tous les deux à blâmer, car ils jouent tous les deux leur rôle dans la même fausse histoire.

Article original de Brandon Smith, publié sur le site alt-market.com

Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr 

source

 
 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Un brevet américain confirme la manipulation possible du système nerveux humain par votre ordinateur et votre téléviseur

La TV abruti la population et créé une masse de veaux faciles à manipuler, ça c’est certain … Elle permet d’exercer une forme de contrôle mental . 

« Ce que nous vendons à Coca Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ». (l’ancien président de TF1 Patrick Le Lay )

Regarder la télé plus de 3h par jour entraînerait des problèmes cognitifs . L’abus de télévision peut nuire au cerveau, et à la santé mentale.   

Après il y a aussi la question des champs électromagnétiques, notre cerveau est un organe bioélectrique comme rappelé ici, qui produit un champ électromagnétique . Donc il est sensible aux interactions avec les champs électromagnétiques issus des technologies .

Ça peut avoir des impacts sur la santé, mais on peut aussi imaginer beaucoup plus … 

Z  

Il est difficile de trouver la moindre information sur un seul «Hendricus G. Loos», malgré le fait qu’il a déposé plusieurs demandes de brevets, avec succès, pour des appareils qui traitent de la manipulation du système nerveux humain via un écran d’ordinateur ou un écran de télévision. Dans le texte, il explique ce qui suit :

«Des effets physiologiques ont été observés chez un sujet humain en réponse à une stimulation de la peau par de faibles champs électromagnétiques pulsés à certaines fréquences près de ½ Hz ou 2,4 Hz, de manière à exciter une résonance sensorielle. De nombreux écrans d’ordinateur et tubes de télévision, lorsqu’ils affichent des images pulsées, émettent des champs électromagnétiques pulsés d’une amplitude suffisante pour provoquer une telle excitation. Il est donc possible de manipuler le système nerveux d’un sujet par des images pulsées affichées sur un écran d’ordinateur ou un téléviseur à proximité. Dans ce dernier cas, l’image pulsée peut être incorporée dans le matériel du programme, ou elle peut être superposée en modulant un flux vidéo, soit comme signal RF, soit comme signal vidéo. L’image affichée sur un écran d’ordinateur peut être pulsée efficacement par un simple programme informatique. Pour certains moniteurs, des champs électromagnétiques pulsés capables d’exciter des résonances sensorielles chez des sujets proches peuvent être générés même lorsque les images affichées sont pulsées avec une intensité subliminale

Ce qui est inquiétant à ce sujet, comme l’explique la demande de brevet, c’est que même un pouls très faible peut avoir des effets néfastes sur le système nerveux humain.

Il décrit ensuite que la variabilité et la force du pouls peuvent être contrôlées par logiciel, et explique comment, en ce qui concerne un écran d’ordinateur, des DVD, des bandes vidéo et plus encore, et aussi comment il peut être contrôlé à distance depuis un autre endroit.

Ce qui est peut-être le plus préoccupant, c’est ceci :

«Certains moniteurs peuvent émettre des impulsions de champ électromagnétique qui excitent une résonance sensorielle chez un sujet proche, par des impulsions d’image si faibles qu’elles sont subliminales. C’est malheureux, car cela ouvre la voie à une application malicieuse de l’invention, où les gens sont exposés sans le savoir à la manipulation de leur système nerveux pour le compte d’autrui. Une telle application serait contraire à l’éthique et n’est évidemment pas recommandée. Il est mentionné ici afin d’alerter le public sur la possibilité d’abus cachés qui peuvent se produire en étant en ligne, ou en regardant la télévision, une vidéo, ou un DVD.»

L’application regorge d’exemples cités selon lesquels «le système nerveux d’un sujet peut être manipulé par des impulsions de champ électromagnétique émises par un écran CRT ou LCD voisin qui affiche des images à intensité pulsée».

Notre système nerveux contrôle tout dans notre corps, y compris le cerveau. Il s’agit d’un réseau de nerfs et de cellules qui transportent des messages du cerveau et de la moelle épinière vers diverses parties du corps, et ce n’est un secret pour personne que le gouvernement des États-Unis, entre autres, a une longue histoire d’expériences sur des êtres humains pour le contrôle mental. La télévision pourrait-elle être une tactique de contrôle de l’esprit ? Cela expliquerait pourquoi tant de gens croient des histoires et des explications d’événements qui leur sont présentés par les médias grand public, instantanément, sans même se poser de questions.

Dans certains cas, nous sommes faits pour idolâtrer ce que nous voyons à la télévision, comme des célébrités, et imiter le comportement et les désirs.

Parfois, une perspective étayée par des preuves, qui va complètement à l’encontre de l’histoire et de l’information que nous recevons des médias grand public, est jetée dans le «domaine de la conspiration». C’est dangereux, en sommes-nous arrivés à un point où nos téléviseurs pensent pour nous ? Pourraient-ils utiliser les techniques d’impulsion décrites ci-dessus pour influencer nos pensées, nos comportements et nos perceptions ?

Compte tenu de ce que nous savons de nos gouvernements et des mesures contraires à l’éthique qu’ils ont prises tout au long de l’histoire, ce n’est pas vraiment hors de question.

Il y a une raison pour laquelle les avions et les hôpitaux interdisent l’utilisation des téléphones cellulaires, c’est parce que leurs transmissions électromagnétiques interfèrent avec des appareils électriques vitaux. Le cerveau n’est pas différent, c’est un organe bioélectrique extrêmement complexe qui génère des champs électriques. Les scientifiques peuvent en fait contrôler les fonctions cérébrales grâce à la stimulation magnétique transcrânienne (SMT), une technique qui utilise de puissantes impulsions de rayonnement électromagnétique émises dans le cerveau d’une personne pour bloquer ou exciter certains circuits du cerveau.

C’est le même genre de chose que décrit dans le brevet, alors dans quelle mesure nos écrans d’ordinateur et de télévision le font-ils ? C’est pourquoi, par exemple, lorsque quelqu’un allume sa Playstation Sony, l’écran l’avertit de lire les informations importantes sur la santé avant de jouer. La recherche a également montré que les simples transmissions par téléphone cellulaire peuvent affecter de façon significative les ondes cérébrales d’une personne, ce qui à son tour conduit à des effets sur son comportement également.

«Les radiations électromagnétiques peuvent avoir un effet sur le comportement mental lorsqu’elles sont transmises à la bonne fréquence.» – James Horne, du Loughborough University Sleep Research Centre (source)

De plus, des centaines de scientifiques se sont réunis et sont en train de sensibiliser les Nations Unies aux effets des rayonnements électromagnétiques sur la santé et d’adresser des pétitions aux Nations Unies à ce sujet. Ils ont été liés au cancer, et il a été démontré qu’ils manipulent notre ADN.

L’initiative a été lancée par Martin Blank, Ph.D., du Département de physiologie et de biophysique cellulaire de l’Université de Colombie, qui s’est joint à un groupe de scientifiques du monde entier pour lancer un appel international aux Nations Unies concernant les dangers associés à l’utilisation de divers dispositifs émetteurs électromagnétiques, comme les téléphones portables et le Wi-Fi.

Le Dr Martin Blank, du Département de physiologie et de biophysique cellulaire de l’Université Columbia, a déclaré dans un message vidéo qu’ils endommagent les cellules vivantes de notre corps et tuent beaucoup d’entre nous prématurément.

«Nous avons créé quelque chose qui nous fait du mal, et ça devient incontrôlable. Avant l’ampoule d’Edison, il y avait très peu de rayonnement électromagnétique dans notre environnement. Les niveaux actuels sont beaucoup plus élevés que le rayonnement naturel et augmentent rapidement à cause de tous les nouveaux appareils qui émettent ce rayonnement.»

Cette information est un effet distinct sur le corps du contrôle de l’esprit, mais il est quand même important de le mentionner et d’y apporter de la lumière.

Non seulement nos appareils électroniques surveillent, surveillent et enregistrent tout ce que nous faisons, mais ils peuvent aussi influencer notre comportement, nos perceptions, nos pensées et nos sentiments à grande échelle, mais qui sait vraiment si «les pouvoirs en place» utilisent ces appareils pour contrôler notre esprit, tout comme ils les utilisent pour surveiller.

Ne vous méprenez pas, il n’est pas difficile de voir comment les entreprises utilisent la télévision pour influencer notre comportement et nos perceptions, mais peut-être qu’elles, et d’autres autorités, sont en train de changer les choses, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, et de manipuler notre système nerveux à dessein pour leur propre profit personnel, et le font sciemment.

Chamath Palihapitiya, vice-président chargé de la croissance des utilisateurs de Facebook avant de quitter l’entreprise en 2011, a déclaré : «Les boucles de rétroaction à court terme, dictées par la dopamine, que nous avons créées détruisent le fonctionnement de la société. . . . Pas de discours civil, pas de coopération, mais de la désinformation et du mensonge

Quand il s’agit de contrôle mental, le projet MK ultra était le bébé de la CIA. On croit généralement que seul le LSD a été utilisé sur des sujets humains, mais ce n’était qu’un programme parmi d’autres. Comme la Cour Suprême des Etats-Unis l’a mis en lumière en 1985, MK ultra consistait en 162 projets secrets différents qui étaient indirectement financés par la CIA, et sous-traités à plusieurs universités, fondations de recherche et institutions similaires. La majorité des enregistrements de MK Ultra ont été détruits et n’ont jamais été vus.

Peut-être que la programmation télévisuelle faisait-elle partie du programme MK Ultra ?

Observations finales :

Il est difficile d’imaginer que nous pourrions être manipulés et utilisés autant à des fins de profit, de contrôle et d’autres objectifs, mais c’est une réalité à laquelle nous devons faire face. Il y a d’innombrables exemples de cela tout au long de l’histoire jusqu’à nos jours, et tous les aspects de la vie humaine semblent être contrôlés par un groupe sélect de très peu de personnes, de la santé à la finance, l’éducation, le divertissement, la grande cuisine et plus. Nous sommes devenus des outils pour leur utilisation, et nos pensées, nos comportements et nos perceptions, pour la plupart, semblent être les mêmes. S’ils sont un peu différents, ou s’ils ne correspondent pas vraiment au cadre, on peut instantanément être étiqueté, ou devenir un «paria social».

Il ne fait aucun doute dans mon esprit que notre télévision et d’autres appareils électroniques ont des effets néfastes sur la santé et qu’ils ont ou peuvent avoir des effets sur notre système nerveux de plusieurs façons différentes. La science est claire à ce sujet, mais ce qui n’est pas si clair, c’est l’idée qu’il y en a d’autres qui utilisent ces techniques, sciemment, pour contrôler notre esprit.

D’après toutes mes recherches sur le contrôle de l’esprit, les mesures que nos gouvernements ont prises et dans quelle mesure ils les ont prises, je serais surpris si la télévision ne faisait pas partie du programme MK ultra.

C’est une autre bonne raison de passer moins de temps devant votre écran et plus de temps avec un livre ou à l’extérieur, ou avec votre famille et vos amis. S’il y a une chose qui est sûre, c’est que nos écrans nuisent à notre santé de plusieurs façons différentes.

Source : https://govtslaves.info/2018/10/07/us-patent-6506148-b2-confirms-human-nervous-system-manipulation-through-your-computer-tv/ et https://patents.google.com/patent/US6506148

Source et Traduction : ExoPortail

 
7 Commentaires

Publié par le 6 novembre 2018 dans général, Nouvel ordre mondial, société

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

« L’oligarchie en faillite – Faut VRAIMENT que vous compreniez »

Bon je ne suis pas d’accord avec tout, et c’est assez incomplet, mais c’est plutôt marrant …  

 

Étiquettes : , , ,

« The Lobby » : Un documentaire interdit sur le lobby pro-israélien aux États-Unis

Au nom du droit à l’information, le site Orient XXI rend public le documentaire explosif sur le lobby pro-israélien aux Etats-Unis réalisé par Al-Jazeera. La chaîne qatarie avait décidé d’annuler sa diffusion.

Dans un article paru dans Le Monde diplomatique de septembre, le journaliste Alain Gresh relatait le contenu d’un documentaire exceptionnel sur le lobby pro-israélien aux Etats-Unis.

La chaîne qatarie Al-Jazeera, qui l’avait réalisé, avait finalement décidé de le déprogrammer. Mais le site Orient XXI, dirigé par Alain Gresh, s’est chargé de le sous-titrer en français et, en collaboration avec le site Electronic Intifada aux États-Unis et Al-Akhbar au Liban, de le rendre public, au nom du «droit à l’information». (source)

—————————————————————-

Le Monde diplomatique a publié au mois de septembre un article à propos d’une enquête réalisée par la chaîne Al-Jazira, propriété du Qatar, sur l’action du lobby pro-israélien aux États-Unis. Orient XXI en a publié les versions arabe et anglaise.

Ce documentaire, réalisé notamment grâce à un journaliste infiltré, devait être diffusé au début de l’année 2018. Il ne l’a finalement pas été, suite à un accord entre le gouvernement du Qatar et une partie du lobby pro-israélien qui a, en échange, accepté d’adopter une attitude neutre dans le conflit entre l’Arabie saoudite et le petit émirat. Ayant eu accès au documentaire, Le Monde diplomatique et Orient XXI en avaient divulgué les éléments essentiels.

Orient XXI a décidé, avec Electronic Intifada aux États-Unis et Al-Akhbar au Liban, de rendre public ce documentaire. Il y va du droit à l’information. Car cette enquête, après celle réalisée par la même chaîne sur le lobby au Royaume-Uni, pose des questions de fond : dans une démocratie, a-t-on le droit d’espionner les citoyens sur la base de leurs convictions ? Est-il normal que le gouvernement israélien participe et orchestre ces campagnes sur le sol de pays dits « alliés » ?

Ce vendredi 2 novembre, les deux premiers épisodes du documentaire (sur les quatre) sont accessibles avec des sous-titres français. Les prochains épisodes suivront dans les semaines à venir.

source Orient XXI

2e partie ici :
 
1 commentaire

Publié par le 5 novembre 2018 dans général, Nouvel ordre mondial, Vidéos (Toutes)

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :