RSS

Gilets jaunes : BFMTV salue l’efficacité de la répression policière

11 Déc

 

Sachez lire ce message envoyé par Télérama … 

De magnifiques blindés, d’élégants cavaliers, des centaines d’interpellés… Toute la journée de samedi, journalistes et experts de BFMTV ont célébré l’efficacité de nos glorieuses forces de l’ordre. L’un d’eux m’a même appris à distinguer un faux Gilet jaune d’un vrai Gilet jaune.

« Paris demain sera une ville assiégée », prévient Laurence Ferrari. Vendredi, elle organise une veillée d’armes sur CNews. « Psychologiquement, on sera face à des images qui vont marquer l’opinion publique, ça va laisser des traces »,anticipe la présentatrice. « La République a le droit de se défendre », justifie Bruno Dive, de Sud-Ouest. « Ça se fait dans le cadre de l’État de droit, de la justice, certifie l’“économiste” Nicolas Bouzou. Donc y a aucun problème. »Ouf, je suis rassuré.

 
 
 
 
 

A la veille du 8 décembre, les chaînes se préparent au pire. Les présentateurs successifs de de BFMTV demandent à chacun des invités : « C’est quoi votre plus grande crainte pour demain ? » Sur CNews, Laurence Ferrari rediffuse la plus grande crainte de Jean-Pierre Elkabbach. « Ecoutez ce que disait le directeur directeur général de la gendarmerie nationale, son invité ce matin. » J’écoute surtout les questions de l’intervieweur chevronné.

 

« Certains disent publiquement qu’ils viendront avec des armes à feu. Vous envisagez cette hypothèse ? » « Soyons clairs, s’ils tirent, est-ce qu’il y a une riposte autorisée des gendarmes ? » Oui, dans le cadre de la légitime défense, répond Richard Lizurey. « Donc si on tire, s’il y a un coup de feu, les gendarmes tirent à leur tour et font feu ? » « Tout à fait. » « Là, ce matin, vous dites qu’il pourrait y avoir des coups de feu… » « C’est vous qui l’avez dit, je n’ai pas dit qu’il pouvait y avoir des coups de feu… » « Mais vous ne l’excluez pas. » « On ne l’exclut pas. » Pas de doute, demain, ce sera Règlement de compte à OK Corral avenue Kléber.

 

Sur CNews, Laurence Ferrari vante « les véhicules blindés à roues de la gendarmerie nationale » bien connus de Charles Pellegrini, ancien commissaire : « J’imagine qu’on a enlevé les mitrailleuses de 7.62 dont elles sont équipées. » Ce serait dommage. Sinon, comment riposter face aux manifestants surarmés ? « Une de leurs fonctions, c’est de protéger les forces de l’ordre des jets de pétanque. » Des jets de pétanque ? Les casseurs se radicalisent, ils ne jettent plus les boules mais carrément la pétanque elle-même.

Le débat aborde les manifestations de lycéens, Nicolas Bouzou intervient : « Il faut arrêter de dire “les lycéens”. Parce que la très grande majorité des lycéens travaille comme des fous, ils sont promis à un grand avenir et c’est formidable. »On se demande pourquoi certains manifestent. Sans doute pour rater les cours.

 

« On va écouter Christophe Castaner », propose Laurence Ferrari. Ça faisait longtemps, depuis au moins deux heures je me contentais de le voir admirer en boucle un véhicule blindé à roue de la gendarmerie nationale. « Le mouvement a changé de nature, déclare le ministre de l’Intérieur. 282 000 personnes décomptées le 17 novembre. Combien sont-ils aujourd’hui en réalité ? A peu près 10 000 dans toute la France. 10 000, ce n’est pas le peuple, ce n’est pas la France. » Ça nous fait neuf policiers ou gendarmes par manifestant : le même ministre a annoncé la mobilisation de près de 90 000 membres des forces de l’ordre. A mon avis, le premier Gilet jaune qui dégaine son Colt sera transformé en passoire avant d’avoir pu mettre le doigt sur la détente.

Les reporters se pressent auprès des commerçants qui font installer des panneaux de contreplaqué sur leurs devantures. Un reporter de CNews décrit « cette banque qui installe des grands bouts de bois pour protéger sa vitrine ». Des bouts de bois ? Ils feront un excellent combustible pour les barricades.

 

Samedi matin, quand je sors sur mon balcon, stupeur : aucun bruit de fusillade dans Paris. Inquiet, j’allume BFMTV. Un envoyé spécial sur les Champs-Elysées recueille le témoignage d’une manifestante venue en famille de Haute-Savoie. « Y a eu quelqu’un qui a été tabassé. » « Y a eu un échange », corrige le reporter. Un échange courtois de coups de tonfa. « Mais visiblement les manifestants sont remontés dans le calme, ça n’a pas dégénéré. » Ça ne compte pas, une personne tabassée.

 

« Ce que j’aimerais comprendre…, reprend le reporter. Il y a eu énormément d’appels à ne pas venir sur Paris, pourquoi vous avez tenu à y aller quand même ? » C’est insensé. Tellement que le reporter s’en étonne à chaque duplex : « La question que je me pose, c’est : pourquoi vous avez décidé d’y aller alors que vous aviez des messages de Gilets jaunes libres ou de politiques pour dire “n’allez pas manifester” ? » C’est re-insensé. Une envoyée spéciale Porte Maillot intervient : « Les Gilets jaunes manifestent dans le calme ici, dans un mouvement pour l’instant statique. » Un mouvement statique ? Ça ne nous avance pas beaucoup.

 

Dès 10h30, la porte-parole de la préfecture de police s’installe sur BFMTV. « Johanna Primevert, vous êtes la mieux placée pour nous informer de la situation. » Entre deux interventions de Christophe Castaner. L’invitée se félicite de « contrôles [qui] permettent d’ouvrir les sacs, d’ouvrir les coffres, de fouiller. Nous avons eu un grand nombre nombre de saisies ». Le présentateur rebondit : « Des boules de pétanque… » Ah oui, les fameuses boules de pétanque.

La porte-parole complète : « Des marteaux, des masques à gaz, l’attirail parfait du casseur. » Rien ne vaut un masque à gaz pour briser une vitrine. Sans parler des pipettes de sérum physiologique, idéales pour attenter à la vie des représentants des forces de l’ordre. La porte-parole explique : « Une boule de pétanque, c’est fait pour blesser voire pour tuer. » Heureusement, « les gens qui avaient des boules de pétanque ont été arrêtés ». Pour preuve, des photos de la préfecture de police diffusées sur toutes les chaînes montrent les boules de pétanque saisies. Assez décevantes, en réalité : à la différence de celles des zadistes de Notre-Dame-des-Landes, elles ne sont pas « hérissées de lames de rasoir ».

Suite et fin sur Télérama

 
1 commentaire

Publié par le 11 décembre 2018 dans Education - information, général, société

 

Étiquettes : , , , ,

Une réponse à “Gilets jaunes : BFMTV salue l’efficacité de la répression policière

  1. mobilisation223

    9 janvier 2019 at 10:13

    Quand on pense que parallèlement à cette répression sans précédent depuis les décennies par son ampleur et sa violence les sinistres amateurs fantaisistes qui gouvernent la France envisagent très sérieusement d’organiser un « grand débat national » on reste interdit,abasourdi face à tant de mauvaiseté et d’imbécilité.En effet,avec le plus grand sérieux,ce gouvernement fantoche demande aux citoyens et citoyennes de ce pays d’adresser leurs doléances à leurs maîtres afin qu’ils en prennent connaissance comme durant la période prérévolutionnaire.Il faut rappeler aux ignares qui prétendent « diriger » notre pays que la France n’est plus une monarchie et que nous ne sommes pas sujets de sa majesté.C’est pourquoi le « grand débat national » annoncé avec fracas et au moyen d’une grotesque médiatisation peut d’ores et déjà être considéré comme une énième tentative d’enfumage pour faire diversion,pour gagner du temps.La prévisible pantalonnade qui se profile ne peut en aucun cas se substituer à une réelle consultation des Français dans les urnes (référendum)sur la politique économique et sociale menée par ce gouvernement et les précédents.Dans le cas contraire les contestations s’étendront au point de paralyser le pays.Sans cette mobilisation massive ce gouvernement autoritaire dont la légitimité est de plus en plus sujette à caution (réellement soutenu par 6 % des votants selon un récent sondage !) continuera à imposer par la force ses « réformes » nocives dont le peuple ne veut pas.

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :