RSS

Message aux gilets jaunes

21 Nov

Voilà, on y arrive, la blogosphère et les citoyens éveillés de tous bords commencent à comprendre les vrais enjeux  . Comme je le disais l’autre jour , les citoyens éveillés sont les seuls à pouvoir aider les moutons qui courent dans tous les sens et à changer les choses 

La mobilisation, c’est excellent. Toute personne un peu saine d’esprit aura déjà compris que les gilets jaunes n’ont pas la hausse du carburant pour seule ni même principale revendication. C’est un raz-le-bol général de ne pas pouvoir boucler les fins de mois pendant que d’autres se gavent en haut. Ce sont les comparaisons et les inégalités criantes qui provoquent la frustration et la colère.

On n’obtient réellement quelque chose qu’en mettant des revendications claires sur la table. Beaucoup de gens savent qu’ils ne sont pas contents, mais ils ne savent pas exactement identifier le problème, en fait ils ont tellement de problèmes devant leurs yeux qu’ils ne savent plus où donner de la tête : les taxes et prélèvements atteignent des records alors que les salaires ne bougent pas ; le chômage et la précarité de l’emploi terrifie tout le monde ; la justice ne fonctionne pas ; l’insécurité et la violence y compris policière est partout ; l’État est surendetté et on ne sait pas où cela va nous conduire ; l’État ne protège que les multinationales au détriment de la santé et de l’environnement et punit tous les lanceurs d’alertes ; l’éducation, les hôpitaux, les transports, tous les services publics sont exsangues ; la liste est bien trop longue pour continuer ici… il y a de quoi en perdre la boule. Une bonne partie est recensée dans mon roman « Le Président Providentiel ».

Malheureusement, faire la révolution sans but bien défini ne conduit toujours qu’à la récupération du mouvement par les élites. Rappelons-nous 1789 en France et 1917 en Russie.

J’entends à droite et à gauche « Macron, Démission » ou encore ceux qui appellent tout le gouvernement à démissionner. Mais qui vont-ils mettre à la place ? Sarko ? Hollande ? Ségolène ? Juppé ? Copé ? Bayrou ? La vraie réponse est que le ou la suivante, quel qu’il soit, fera à nouveau la même politique. À vrai dire, il n’aura pas bien le choix vu que la France a perdu sa souveraineté (comme on le voit aujourd’hui avec l’Europe qui fait plier l’Italie et comme je le rappelle dans mon roman). Seul Asselineau propose de sortir de l’Union Européenne, ce qui devrait nous redonner un peu de mou pour quelque temps. Mais c’est reculer pour mieux sauter. Quoi après lui ? Des élus, comme toujours, qui tireront la couverture à eux, lentement, irrésistiblement, pour qu’on en revienne à nouveau au même point. Et ce depuis plus de 200 ans. Multiples soulèvements populaires au XVIIIème siècle, puis 1936, 1968. À chaque fois, le système retourne ensuite dans son état primaire qui est de servir l’aristocratie et non le peuple. Chassez le naturel, il revient au galop.

Du coup, un petit rappel s’impose. L’élection est un système aristocratique, dans lequel les élites gouvernent toujours, le peuple n’ayant au quotidien aucun moyen de faire entendre sa voix. Nous en avons 200 ans de preuves, et d’autres dans chaque recoin de notre planète avec ses beaux ersatz de « démocraties ». Les élections de représentants sont toujours biaisées, puis qu’il est toujours simple d’acheter des voix. Et une fois élu, le nouveau roi fait bien ce qui lui chante.

La question qui se pose est donc : se rebiffer jusqu’à en mourir comme cette pauvre dame écrasée sous une voiture le samedi 17, d’accord, mais pour quoi ?

Changer de monnaie pourrait être une revendication valable mais on peut déjà le faire à titre individuel par la monnaie libre et la Ğ1. N’attendons rien du gouvernement de ce côté-là.

Il reste tout de même une cause essentielle au niveau de l’État, qui supplante toutes les autres : la Constitution. Par le simple fait que les élus l’écrivent, ils nous rendent impuissants. Ils se votent leurs propres augmentations, en augmentant simultanément les taxes du peuple, tout en autorisant la fuite toujours plus grande des capitaux à l’étranger (80 milliards d’euros par an il y a quelques années, en 2017 c’était 100 milliards). C’est mécanique. Ils ont le pouvoir. Ils vivent pour le pouvoir. Et ils feront tout pour le garder. On doit le leur reprendre. Et ce n’est pas une utopie, c’est tout à fait possible. Il suffit de porter clairement la revendication haut et fort.

C’est donc en allant protester devant les bâtiments des institutions à grand bruit que l’on peut revendiquer quelque chose au niveau des institutions. Certainement pas en se mettant à dos les automobilistes qui tentent de passer.

Réécrire la Constitution, c’était la principale revendication des Islandais pendant la révolution des casseroles. Ils ont effectivement fait écrire une nouvelle constitution par des citoyens, mais le projet a été bloqué ensuite par le Parlement une fois la pression populaire retombée. Ne jamais baisser la garde.

Il faudra donc s’assurer que le projet est mené à terme. Mais pour commencer, il s’agit de l’initier en rassemblant tout le monde derrière une même idée : faire réécrire la Constitution par le peuple. Ce n’est qu’à cette condition qu’on pourra réellement sortir enfin du bourbier. Toutes les autres revendications sont annexes, temporaires, contre-productives à long terme.

J’ai écrit « Le Président Providentiel » pour montrer à quel point le système est impossible à réformer sans mettre un coup de pied dans la fourmilière, et surtout pour que le lecteur prenne conscience des problèmes générés par le système tout en proposant des ébauches de solutions, qui existent en grand nombre mais se sont pas toujours des recettes miracles. Et aussi pour rappeler que chacun de nos gestes quotidiens pèse dans la balance.

Source :  https://blog.denislaplume.fr/2018/11/20/petit-message-aux-gilets-jaunes/

via LME

Publicités
 
6 Commentaires

Publié par le 21 novembre 2018 dans général, Politique, société

 

Étiquettes : , ,

6 réponses à “Message aux gilets jaunes

  1. hectorscamandrios

    21 novembre 2018 at 7:22

    Bonsoir,

    Un résumé des revendications proposées sur VK => https://vk.com/wall-174226130_214

    Cordialement

     
  2. Zéro dépense

    22 novembre 2018 at 4:40

    Samedi 1° Décembre : journée « Zéro dépense » ; faites circuler . MERCI !

     
  3. Stephane

    22 novembre 2018 at 5:00

    « manifester pour quoi ? »….. hum….. je pense qu’il faudrait plutôt reformuler : « contre quoi ? »

    Dans ce cas, plutôt que de bloquer la circulation des simples citoyens (qui ont déjà du mal à aller bosser ou à payer leur carbu),…… ce qui me semble un peu stupide et contre-productif,

    Il vaudrait mieux cibler des symboles macronistes (prefecture, hotel des impôts, radars de vitesse,…), les symboles européens (les décrocheurs de drapeaux européens ont toute mon estime), forcer les payages d’autoroute a ne pas faire payer les usagers, etc…..

    bref, toute forme d’action qui naturellement accueille le soutien spontané de la population !

     
  4. Dom

    28 novembre 2018 at 6:03

    Et comme le chant du partisan: https://www.youtube.com/watch?v=aDqmjObP2Ws

     
  5. Francis Offrois

    8 décembre 2018 at 9:31

    Mesdames, Messieurs, je suis en invalidité, du coup , je suis dans votre cas et je vous soutien, j’ai d’ailleurs demandé sur facebook pour rentrer dans votre groupe. Mais j’aimerais vous signaler que la suppression des taxes sur les carburants n’est pas suffisantes, je vous entend dire que c’est déjà bien, NON, on doit revenir a un prix raisonnable , le baril de pétrole n’a jamais été si bas depuis dix ans, alors qu’on baisse le litre de carburant , taxes supprimées l’an prochain, c’est des cacahuettes . Alors refusez cette suppression et demandez a baisser ce litre de carburant, on peut plus l’acheter .Merci .

     
  6. Meoni patricia

    8 décembre 2018 at 10:19

    Il veut toucher les réversions de 25% c est une honte déjà ns avons plus la demi’ part de veuvage c est un scandale Patricia de Cannes moi je manifesr sur Andibes

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :