RSS

Un astéroïde arrive -t-il ? Le budget du “Bureau de coordination de la défense planétaire” de la NASA atteint soudainement 150 millions de dollars

18 Oct

La question n’est pas de savoir si nous allons être frappés par un astéroïde, mais quand …. Donc oui « Il est donc tout à fait logique de se préparer à une telle catastrophe » . Mais parfois c’est grâce aux mouvements à la surface qu’on sait qu’il se passe quelque chose au fond …. Donc ce papier relayé par Zero Hedge pose une bonne question, s’il n’y a rien à craindre, pourquoi tout ce « tapage » et cette augmentation soudaine et considérable du budget du “Bureau de coordination de la défense planétaire” qui vient d’ailleurs à peine d’être crée (2016) ? La NASA vient elle de réaliser que nous pouvons être frappés à tout moment ? Avant la création de ce bureau, des scientifiques dont ceux de la NASA cherchaient déjà des moyens de nous protéger contre les impacts d’astéroïdes, les recherches suivaient leur cours . Depuis 2 ans donc le ton monte dans ce domaine, et on peut se demander pourquoi . Z  

Il n’a pas fait la une des journaux nationaux, mais le budget proposé pour le “Bureau de coordination de la défense planétaire” de la NASA a tout simplement été augmenté de 90 millions de dollars.

À une époque où notre budget national est déjà à son maximum, il semble étrange de dépenser autant d’argent pour cela. Comme vous le verrez ci-dessous, le “Bureau de coordination de la défense planétaire” n’a que deux ans et est chargé de suivre les menaces posées par les objets géocroiseurs comme les astéroïdes. Inutile de dire que si un astéroïde géant frappait soudainement notre planète, ce serait la plus grande catastrophe des temps modernes et pour ceux d’entre nous qui y survivront, notre vie sera radicalement différente. La menace est donc réelle, mais ces dernières années, la NASA a assuré au public qu’il n’y avait aucune menace imminente. Cela a-t-il désormais changé ?

C’est un sujet qui m’intéresse particulièrement, c’est la raison pour laquelle un article de Politico sur le “Programme de défense des astéroïdes de la NASA” a attiré mon attention…

L’administration Trump a proposé de tripler le budget du Bureau de coordination de la défense planétaire de la NASA, le faisant passer de quelque 60 millions de dollars à 150 millions de dollars, alors que l’on craint de plus en plus que l’humanité ne soit pas du tout préparée à ce qui est improbable et encore inconcevable : un impact d’astéroïde aux proportions catastrophiques.

La Maison-Blanche a également publié récemment une nouvelle stratégie et un plan d’action national de préparation aux objets géocroiseurs visant à dynamiser un grand nombre d’organismes qui pourraient contribuer à trouver des moyens potentiels d’empêcher de telles catastrophes, par exemple.

Tout d’abord, pourquoi dépenser 90 millions de dollars que nous n’avons pas s’il n’y a rien à craindre ?

Deuxièmement, pourquoi publier un tout nouveau plan qui vise à “dynamiser une foule d’organismes qui pourraient contribuer à trouver des moyens potentiels d’empêcher de telles catastrophes” s’il n’y a pas de catastrophe imminente à craindre dans un avenir proche ?

Cette affaire pue, il y a quelque chose d’anormal ici.

Selon la NASA, plus de 25 000 astéroïdes de 140 mètres ou plus se baladent à proximité de la Terre.

Et globalement, il y a environ un million d’objets géocroiseurs qui pourraient constituer une menace potentielle.

Il est donc tout à fait logique de se préparer à une telle catastrophe, et la NASA a créé le “Bureau de coordination de la défense planétaire” début 2016

Si et quand l’apocalypse de l’astéroïde interplanétaire arrive, la NASA prévoit d’être prête.

Dans un geste peu remarqué cette semaine, l’agence spatiale a annoncé qu’elle avait créé une direction pour “la détection et le suivi des objets géocroiseurs”.

Le nouveau Bureau de coordination de la défense planétaire – qui, malgré son nom de science-fiction, fait partie d’un effort très réel pour empêcher un impact potentiellement mortel d’astéroïdes qui pourraient frapper la planète – est chargé de superviser “tous les projets financés par la NASA pour trouver et caractériser les astéroïdes et comètes qui passent près de l’orbite terrestre autour du Soleil”.

À l’époque, on rapportait que l’une des principales tâches de cette nouvelle agence était de trouver un moyen de “rediriger” les astéroïdes potentiellement dangereux

Le bureau développe également des objectifs de défense planétaire à long terme. Il s’agit notamment de concepts de “redirection d’astéroïdes” qui viseraient à éloigner les objets dangereux de la Terre, un programme qui intéresse également l’Agence spatiale européenne. La NASA est prête au pire des scénarios.

“Même s’il n’est pas possible d’intervenir, la NASA fournirait à la FEMA des avis d’experts sur le moment, l’emplacement et les effets de l’impact pour que les opérations de secours d’urgence soient plus informées. En retour, la FEMA s’occuperait des préparatifs et de la planification de l’intervention en ce qui concerne les conséquences de l’entrée ou de l’impact sur l’atmosphère et les communautés américaines”, a noté l’agence spatiale.

Aujourd’hui, le “Bureau de coordination de la défense planétaire” est dirigé par l’ancien officier de l’armée de l’air Lindley Johnson. Et ce qu’il a dit récemment à Politico au sujet de ce qu’un impact majeur d’astéroïde signifierait pour notre nation est tout à fait effrayant

En étudiant davantage le problème, nous avons étudié les effets d’un impact d’un objet de plus de 100 mètres de diamètre. S’il devait s’écraser près d’une région métropolitaine, ce serait un désastre à une échelle plus grande que tout ce que nous avons essayé de gérer dans notre histoire. Le seuil que nous voulions atteindre a donc été abaissé à 140 mètres, d’après une étude parrainée par la NASA. Il constituerait une menace existentielle pour le bien-être national. Les effets de cet impact auraient des répercussions importantes sur notre société et sur l’ensemble du pays.

Mais encore une fois, pourquoi tout ce tapage si la NASA est confiante qu’il n’y a pas de menaces majeures à l’horizon ?

Ou se pourrait-il qu’ils ne soient pas tout à fait honnêtes avec nous ?

Dans un article précédent, j’ai parlé du fait que le chef de l’agence spatiale russe, Anatoly Perminov, a déclaré publiquement qu’un astéroïde de 270 mètres de large connu sous le nom d’Apophis “va sûrement entrer en collision avec la Terre dans les années 2030”.

Les années 2030 peuvent sembler être lointaines à l’heure actuelle, mais j’ai l’impression que le passage de 1999 à l’an 2000 était hier.

Et bien sûr, il y a tellement de menaces que les grandes agences spatiales ne connaissent même pas pour l’instant. Par exemple, l’énorme météorite qui a récemment explosé au-dessus d’une base militaire américaine au Groenland a été une surprise totale pour les autorités.

La vérité est que la prochaine fois que nous serons touchés, il y aura probablement peu ou pas d’avertissement, et si l’astéroïde est assez gros, des millions de personnes pourraient mourir.

Selon une étude très inquiétante menée à l’Université de Californie à Santa Cruz, si un très gros astéroïde frappait l’océan Atlantique, nous pourrions voir des vagues de tsunami atteignant 100 mètres de haut frapper la côte est des États-Unis…

Si un astéroïde s’écrase sur la Terre, il risque de s’écraser quelque part dans les océans qui couvrent 70 % de la surface de la planète. D’énormes vagues et de tsunamis, se répandant à partir du lieu de l’impact comme les ondulations d’une roche jetée dans un étang, inonderaient des zones côtières très peuplées. Une simulation informatique d’un tsunami d’impact d’astéroïde développée par des scientifiques de l’Université de Californie, Santa Cruz, montre des vagues atteignant 150 mètres de hauteur balayant la côte atlantique des États-Unis.

Nous parlons d’une catastrophe qui détruirait Miami, Charleston, Washington D.C., Baltimore, Philadelphie, Boston et New York en une seule journée, ainsi que d’innombrables autres villes.

Aujourd’hui, 39 % de la population américaine vit dans un comté qui borde directement un rivage, et nous sommes donc extrêmement vulnérables.

Et les scientifiques nous assurent que ce n’est qu’une question de temps avant de voir d’autres tsunamis géants comme celui qui a dévasté le Japon en 2011. Même si aucun astéroïde ne nous frappera dans un avenir proche, la croûte terrestre devient de plus en plus instable, et c’est particulièrement vrai le long de l’anneau de feu.

Une partie du travail du gouvernement fédéral consiste à nous protéger, et c’est pourquoi la NASA devrait être applaudie pour avoir voulu se préparer.

Mais sont-ils tout à fait honnêtes avec nous, et sinon, que nous ne disent-ils pas ?

Source: Zero Hedge & End of the American Dream, le 17 octobre 2018 – Traduction Nouvelordremondial.cc

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 18 octobre 2018 dans Espace, général

 

Étiquettes : , , , , , , ,

4 réponses à “Un astéroïde arrive -t-il ? Le budget du “Bureau de coordination de la défense planétaire” de la NASA atteint soudainement 150 millions de dollars

  1. bernard

    18 octobre 2018 at 7:05

    Peut-être connaissent-ils la prédiction de. Chico Xavier pour 2019 si la guerre nucléaire n’a pas lieu, mais qu’ils tremblent alors à la perspective de ce qui pourrait leur advenir en tant qu’élites totalement corrompues.

     
  2. zelta

    18 octobre 2018 at 8:03

    nasa = machine à blanchiment d’argent sale au nom d’un concept globuleux….

     
    • Valaraukar

      19 octobre 2018 at 3:43

      Zelta : intervenant décérébré crachant des sornettes au concept nébuleux.

       
  3. meska

    19 octobre 2018 at 8:04

    Z sans trop vouloir te pourri ton site que je trouve intéressant, j’ai juste tapé sur google  » apophis astéroid » et je suis tombé sur ça ( https://fr.wikipedia.org/wiki/%2899942%29_Apophis ) lis juste le début et tu comprendras que sur l’échelle de turin on a rien à craindre de celui-ci.

    cordialement.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :