RSS

Jean-Pierre PETIT : « il existe un univers parallèle mais temporellement inversé »

19 Juin

equation jp petit

Alors sur JPP j’y reviendrai car c’est énorme ce qu’il est en train de faire : il a bâtit un nouveau modèle cosmologique (janus, univers jumeaux) autour d’un système à deux équations, et de la notion de masse négative , qui est en train d’être diffusé dans les plus grandes revues scientifiques, alors qu’il n’est que « retraité » , n’a aucun moyens, et qu’on lui met des bâtons dans les roues : c’est absolument énorme . En attendant que j’y revienne, allez voir sur son site , tout y est . Z .

Scientifique français spécialiste de mécanique des fluides, ancien directeur de recherche au CNRS, Jean-Pierre Petit travaille depuis des années sur une « théorie de la bi-gravité » qui repose sur l’hypothèse d’une structure où l’univers, qualifié de « Janus », posséderait « un endroit et un envers ». Dans le « verso » de cet « univers Janus » , au passage, le temps s’écoulerait à l’envers. Explications

Gizmodo.fr : Plus de 40 ans après Sakharov, l’hypothèse d’un univers parallèle mais temporellement inversé refait surface. Pourquoi faut il y accorder plus d’importance aujourd’hui que dans les années 60 ?

JPP – En 2011 les astrophysiciens Saul Permutter, Adam Riess et Brian Schmidt ont reçu le prix Nobel pour avoir montré que l’expansion de l’univers, au lieu de ralentir, au contraire s’accélérait. Mais ce constat soulève une question embarrassante puisque cette accélération reposerait alors sur une « énergie noire », qui représenterait 70 % du contenu de l’univers, mais dont personne ne peut définir la nature et la composition. La seul théorie en lice, actuellement, consiste à attribuer cette accélération à la « constante cosmologique » qui est présente dans l’équation d’Einstein et dont tous les scientifiques, jusqu’alors, s’accordaient à penser qu’elle était … nulle!

La Théorie des Groupes Dynamiques ( J.M.Souriau, B.Kostant, A.Kirillov, années soixante-dix ) conduit cependant à lier l’inversion de la masse à l’inversion … du temps. On peut alors considérer l’univers comme une variété (Manifold) M4, à quatre dimensions, dotée de deux métriques, qui sont solutions d’un système de deux équations de champ couplées. On peut alors construire une solution exacte, instationnaire, de ce système en montrant que les espèces de masse positive (nous) accélèrent, alors que les espèces de masse négative décélèrent. Ainsi l’effet « d’énergie noire » est-il remplacé par celui de l’action (dominante) de masse négative.

 

Gizmodo.fr – Est-ce que votre théorie remet en cause les équations d’Einstein ?

JPP –  Comme  l’avait fait Albert Einstein en 1917 avec une unique équation de champ(E=mc2), je prône également un retour au “tout géométrique”. Mais j’introduis une système de deux équations, couplées,  celle d’Einstein n’étant que l’une des deux.

Pour se le représenter, on peut imaginer un univers doté d’un endroit, où circuleraient les particules que l’on connaît, et d’un « envers », où circuleraient ce que les scientifiques appellent  » l’énergie noire », qui est en fait une néga-matière faite de protons, de neutrons et d’électrons, de masse et d’énergie

Le système des deux équations que j’ai introduit traduit simplement une interaction entre l’endroit de l’univers et son envers, ce qui rejoint d’ailleurs les idées exprimées par Sakharov dès 1967. Je vous invite à vous rendre sur mon site pour mieux comprendre mes travaux http://www.jp-petit.org/science/JANUS_COSMOLOGICAL_MODEL/JMC.htm

 

Gizmodo.fr : Les idées de Galilée ou de Copernic n’ont pas reçu un accueil très favorable de la part de leurs contemporains. Vous attendez vous à quelque chose de similaire pour cette théorie ?

JPP – Mon intérêt pour les OVNI a fait de moi un proscrit et de nombreux astrophysiciens rejettent mes travaux sans même prendre la peine de les lire. Mais après une cinquantaine d’essais infructueux auprès de nombreuses revues, Astrophysics and Space Science, puis Modern Physics letters A, publications de haut niveau  ont accepté de publier deux miens articles sur ce monde « bimétrique ». Les choses évoluent doucement et grâce à mon site internet, je peux diffuser directement mes travaux auprès du grand public. Une chance que n’avaient malheureusement pas Galilée ou Copernic.

 

Gizmodo.fr : Si cette théorie se confirmait, pourrait elle simplifier les voyages interstellaires ?

JPP – Elle en est à mon avis la clé. Des concepts tels que les trous noirs, les wormoles ou plus récemment le « warp drive » ont rencontré un certain succès auprès du grand public mais ma théorie permettrait d’envisager une nouvelle forme de voyages interstellaires, en « inversant la masse » d’un véhicule et de ses occupants, avec des durées compatibles avec la vie humaine et, au passage, permettant  d’expliquer les nombreux aspects d’ observations d’OVNI…

 

Gizmodo.fr : Et si nous parlons de ce nouvel espace temps, pourrait on également imaginer voyager ..dans le temps ?

JPP – A mon avis non. Il y aurait simplement un glissement temporel entre le temps vécu par les passagers d’une nef et ceux restés « à Terre ». Mais pas considérable. Les astronautes de la station spatiale, du fait de leur vitesse et de la Relativité Restreinte « vieillissent moins que nous », de … quelques millisecondes. Ceci étant l’univers regorge d’une infinité de mystères.
En savoir plus sur http://fr.ubergizmo.com/2014/12/31/jean-pierre-petit-il-existe-un-univers-parallele-mais-temporellement-inverse.html#f4UPmYRToSV5fpFc.99

 
6 Commentaires

Publié par le 19 juin 2015 dans Espace, général, Sciences

 

Étiquettes : , , , , , ,

6 réponses à “Jean-Pierre PETIT : « il existe un univers parallèle mais temporellement inversé »

  1. eric

    19 juin 2015 at 5:52

    c’est ça la clé! facile de voir le futur des autres dans ce contexte……

     
  2. LECLAIRE BERNARD

    21 juin 2015 at 5:04

    Tout est miroir !

     
  3. Le Gall

    29 septembre 2015 at 5:16

    de grâce pas encore cet Einstein ! Voir Henri Poincaré !

     
  4. LOCARD

    26 avril 2017 at 6:27

    comment aider JPP à passer devant les commissions scientifiques?

     
  5. Jean-Louis Cayla

    17 décembre 2017 at 11:44

    J’ai parcouru avec grand intérêt le dernier bouquin de JPP coécrit avec JCB et j’y ai été surpris de la réponse faite à Martine … par S. Hawking, en fin d’ouvrage J’aurais aimé savoir la raison invoquée par lui pourne pas en parler avec la journaliste..

     
  6. zevengeur

    2 février 2018 at 3:00

    Bonjour,

    Je suis les travaux de JPP depuis longtemps et après avoir passé pas mal de temps à analyser sa riche documentation sur ses travaux de cosmologie, j’en ai tiré un article de synthèse qui présente le modèle JANUS pour les non spécialistes :
    https://zevengeur.wordpress.com/2018/01/12/histoire-de-lunivers-partie-6-modele-janus-le-futur-de-la-cosmologie/

    L’article précédent traitait d’ailleurs de ΛCDM :
    https://zevengeur.wordpress.com/2017/10/31/histoire-de-lunivers-partie-5-grandeur-et-decadence-du-modele-standard-de-la-cosmologie/

    Bonne lecture

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :